Bourse > Actualités > Points de marché > Paris : L'emploi US et les résultats trimestriels en soutien

Paris : L'emploi US et les résultats trimestriels en soutien

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une nouvelle fois peu probantes, les statistiques du jour en France et sur le Vieux Continent sont compensées par des résultats d'entreprises globalement encourageants et par les bons chiffres de l'emploi privé américain.

Vers 16h00, faisant fi de données macroéconomiques décevantes en Europe et de la victoire des républicains aux élections américaines de mi-mandat, laquelle renforce l'hypothèse d'un nouveau blocage budgétaire à moyen terme, le CAC 40 progresse près de 1,5% à 4.190 points.

L'indice phare rebondit donc à la veille de la réunion du comité de politique monétaire de la BCE, un rendez-vous attendu au regard des derniers indicateurs et des perspectives en zone euro, dans un contexte de publications trimestrielles encourageantes.

En attendant les résultats demain de plusieurs poids lourds de la cote comme Société Générale, Crédit Agricole, Veolia Environnement, EDF, Legrand ou encore Vallourec, Nexans (+5% à 25,1 euros) reste en tête du SBF 120 après avoir fait état d'une progression de 1,4% de son chiffre d'affaires neuf mois en données comparables. Le fabricant de câbles industriels a de surcroît confirmé les prévisions annuelles annoncées début octobre, à savoir des ventes stables et une marge opérationnelle proche de celle de 2013 (soit de l'ordre 140 millions d'euros)

Lafarge engrange de son côté de 2,2% à 53,8 euros dans le sillage de perspectives rassurantes qui compensent le repli de 28% du résultat net part du groupe (RNPG) à 218 millions d'euros enregistré au troisième trimestre. Le cimentier a en effet assuré qu'il atteindra son objectif de générer 600 millions d'euros d'Ebitda additionnel cette année et a reconduit sa prévision de 550 millions d'euros en 2015, en plus de se dire confiant concernant la finalisation de son projet de fusion avec Holcim au premier semestre de l'année prochaine.

Le titre Alstom s'adjuge, lui, 0,8% à 28,1 euros. Le chiffre d'affaires a progressé de 13 % à structure et taux de change constants à 3,1 milliards d'euros au premier semestre 2014/2015, la marge opérationelle s'est dans le même temps améliorée de 30 points de base à 5 % (après coûts de structures) et le groupe industriel a enregistré un niveau record de commandes sur la période.

De quoi faire oublier la contraction de l'activité manufacturière et celle du secteur des services en France en octobre. L'indice Markit composite qui les mesure a en effet cédé 0,2 point en séquentiel à 48,2 points, ce qui témoigne d'une poursuite de la détérioration de la conjoncture au sein du secteur privé.

Le volume des ventes du commerce de détail a en outre baissé de 1,3% dans l'eurozone en septembre, a fait savoir Eurostat en fin de matinée.

De l'autre côté de l'Atlantique, alors que sans surprise le camp républicain s'est emparé du Sénat et a conservé sa majorité au sein de la Chambre des Représentants, l'enquête ADP sur l'emploi privé a pour sa part recensé 230.000 créations de postes le mois dernier, après 225.000 en septembre (chiffre révisé de 213.000) et contre un consensus de 220.000.

L'ISM des services est en revanche ressorti à 57,1 points en octobre, soit un recul de 1,5 point en séquentiel. Les économistes tablaient sur 58 points en moyenne.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...