Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Paris et les bourses européennes ouvrent en baisse

Marché : Paris et les bourses européennes ouvrent en baisse

Paris et les bourses européennes ouvrent en baisseParis et les bourses européennes ouvrent en baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, avec le retour des inquiétudes concernant la croissance mondiale, à la veille des déclarations très attendues du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke au symposium de Jackson Hole, qui débute ce jeudi.

La crainte de voir la Fed ne pas répondre à tous les espoirs d'une troisième série de mesures d'assouplissement quantitatif ("QE3") et les incertitudes qui pèsent sur le programme d'achats obligataires de la Banque centrale européenne (BCE) pèsent aussi sur la tendance.

"Le marché veut de l'action, quelque chose qui lui permette de sortir de son malaise actuel", commente Cameron Peacock, analyste de marché chez IG Markets.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,23% à 3.406,01 points vers 9h40, testant le bas de sa fourchette de fluctuation entre 3.400 et 3.500 points du mois d'août. À Francfort, le Dax perd 0,59% et à Londres, le FTSE cède 0,22%.

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 recule de son côté de 0,26%.

Aux valeurs, WPP perd 4,4% après avoir revu en légère baisse ses prévisions annuelles en raison de la modération des investissements de ses clients.

A Paris, Carrefour grimpe de près de 6%, plus forte hausse du CAC 40, après des résultats semestriels légèrement supérieurs aux attentes des analystes et la confirmation de leurs estimations pour l'ensemble de son exercice.

De même, Vivendi a débuté la séance en forte hausse après la publication des résultats du premier semestre du groupe de télécoms et de divertissement.

En revanche, les secteurs cycliques, notamment automobiles (-1,8%) et des produits de base (-1,1%), affectés par les inquiétudes sur la croissance, essuient les plus fortes baisses en Europe, tandis que les télécoms et les services collectifs résistent.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund progressent légèrement, l'attention des investisseurs étant focalisée sur l'adjudication, prévue en fin de matinée, de 7,5 milliards d'euros de dette à cinq et dix ans par le Trésor italien. Selon les intervenants, ce papier devrait se placer sans difficultés, mais il rappellera aux marchés le niveau élevé des coûts d'emprunt du pays.

L'euro résiste face au dollar en attendant le discours de Ben Bernanke, soutenu notamment par l'annonce que la Chine compte continuer d'acheter des obligations d'Etats de l'Union européenne après une évaluation détaillée des risques.

Le baril de Brent reprend du terrain, autour de 113 dollars après son recul de la veille, soutenu par une menace de grève dans le secteur en Norvège.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...