Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Paris et les bourses européennes finissent en baisse

Marché : Paris et les bourses européennes finissent en baisse

Paris et les bourses européennes finissent en baisseParis et les bourses européennes finissent en baisse

PARIS (Reuters) - Les marchés d'actions européens ont fini en nette baisse tandis que Wall Street, l'euro et le pétrole s'enfonçaient dans le rouge au même moment, sur des données jugées décevantes sur la santé économique des grandes puissance Etats-Unis, Chine et Allemagne.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont en hausse et les commandes de biens durables en baisse, tandis que la consommation a peu augmenté le mois dernier.

En Chine, l'activité industrielle s'est contractée en novembre pour atteindre son plus faible niveau depuis mars 2009.

L'activité du secteur manufacturier allemand s'est contractée en novembre pour le deuxième mois d'affilée et a touché son plus bas niveau depuis juillet 2009.

Après Moody's et Standard and Poor's, la troisième grande agence de notation, Fitch, a estimé qu'une éventuelle aggravation de la crise dans la zone euro pourrait menacer la note "triple A" de la France.

L'Allemagne a lancé un emprunt obligataire jugé désastreux, faisant craindre à certains que la crise de la dette ne commence aussi à menacer la première puissance de la zone euro, tandis que les dirigeants français et allemands divergent toujours sur ce que doit être une solution à long terme pour renforcer et mieux structurer la zone l'euro.

Moody's a fait savoir que la note des Etats-Unis n'était pas affectée par l'absence d'accord au "super-comité" du Congrès sur les moyens de réduire le déficit budgétaire.

L'indice Eurofirst 300 a fini en baisse de 1,31%, au plus bas depuis le 4 octobre. A Paris, le Cac 40 a cédé 1,68% ou 48,25 points, à 2.822,43 points. Ailleurs en Europe, Francfort a reculé de 1,44% et Londres a perdu 1,29%, tandis que Madrid cédait 2,09%.

La banque belge KBC a perdu 8,7% alors que la prime de rendement entre le papier belge à dix ans et les Bunds allemands touchait un niveau sans précédent depuis la création de l'euro.

Du côté des hausses, Arkema s'est adjugé près de 14% après avoir annoncé la cession de son pôle produits vinyliques (PVC, chlore, soude) au suisse Klesch afin de se recentrer sur la chimie de spécialités et de se désengager d'une activité jugée peu rentable et trop cyclique.

Dexia a bondi de 12,5%. La Belgique et la France ont exclu toute renégociation de l'accord d'octobre sur le sauvetage de la banque franco-belge.

A Wall Street, en cette veille de Thanksgiving, le Dow Jones perd 1,58%. Les banques font grise mine. Bank of America perd près de 4% en prévision des prochains stress tests.

L'adjudication médiocre de l'Allemagne a amené les futures du Bund à perdre plus d'un point, à 136,02 dans le courant de l'après-midi, après un plus bas de 135,71. Le rendement du Bund à 10 ans dépasse les 2%. Néanmoins, les spreads continuent à se creuser. Comme celui de la Belgique, qui, à plus de 350 points de base, a atteint un nouveau record.

Le rendement de la dette française à 10 ans qui n'avait quasiment pas bougé après la publication du rapport de Fitch, a ensuite progressé à environ 3,68% vers 16h45 (15h45 GMT), l'écart de rendement avec l'Allemagne oscillant autour de 165 points de base. Il avait dépassé 200 points la semaine dernière pour la première depuis la création de l'euro.

L'euro est tombé à son plus bas niveau depuis le 6 octobre, tombant un moment à 1,3325 dollar. Le billet vert a également été recherché contre le yen. Il est à un moment monté à 77,58 yens.

Le pétrole repart à la baisse au lendemain d'un bref rebond lié aux conséquences estimées des nouvelles sanctions des pays occidentaux contre l'Iran. Ce mercredi, les inquiétudes pour la croissance mondiale reprennent le dessus, malgré le recul des réserves de brut aux USA.

Danielle Rouquié pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...