Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Paris et les bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Marché : Paris et les bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Paris et les bourses européennes dans le vert à la mi-séanceParis et les bourses européennes dans le vert à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en nette hausse vendredi et s'acheminent vers leur plus forte progression hebdomadaire en trois ans, dans l'espoir de chiffres encourageants sur le front de l'emploi américain et d'une gestion plus musclée de la crise de la zone euro.

À Paris, le CAC 40 gagne 1,74% à 3.184 points vers 12h25, Francfort prend 1,61% et Londres 1,50%. L'indice EuroStoxx 50 gagne 1,92%.

"En partant du principe que les politiques ne prennent réellement des décisions que lorsque l'économie a un pied dans le vide, nous espérons toujours des décisions d'ici au (sommet européen du) 9 décembre prochain... Oui, nous croyons encore au Père Noël!" commente Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse.

Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi qu'il recevrait lundi prochain la chancelière allemande Angela Merkel pour préparer des propositions de réforme de la gouvernance de la zone euro. Il a prôné un nouveau traité incorporant une discipline budgétaire plus stricte, un Fonds monétaire européen en soutien aux pays en difficulté et une prise de décisions pour la zone euro à la majorité plutôt qu'à l'unanimité.

Angela Merkel, qui s'est exprimée devant le Bundestag, a toutefois souligné que la crise de la dette dans la zone euro ne pourrait pas être résolue du jour au lendemain.

Concernant l'emploi américain, les analystes interrogés par Reuters anticipent en moyenne 122.000 créations d'emplois en novembre dans le secteur privé, mais les chiffres supérieurs aux attentes résultant cette semaine de l'enquête ADP laissent espérer que les statistiques officielles soient meilleures que prévu. Le taux de chômage est toutefois attendu inchangé à 9%.

Les valeurs financières bondissent. L'indice du secteur bancaire dans la zone euro gagne 4,36%. Il s'est envolé de 17% sur la semaine. BNP Paribas, qui a annoncé un remaniement de sa direction, gagne 8,4%. Commerzbank prend 6,35%.

L'indice Euro STOXX 50 de la volatilité a reculé à 35,11, un niveau qu'il n'avait plus connu depuis la fin octobre, suggérant que les investisseurs retrouvent un peu de leur appétit pour les actifs risqués tels les actions. La très forte volatilité des marchés ces trois derniers mois avait en effet effarouché les investisseurs de long terme, laissant place à une spéculation accrue sur les produits dérivés et les mouvements de prix à court terme.

Les futures sur indices prédisent une ouverture en hausse de plus de 1%.

L'euro conforte ses gains de la semaine à 1,3480 dollar, mais les cambistes restent prudents alors que la semaine à venir pourrait se révéler décisive pour la monnaie unique.

Les rendements des emprunts italiens reculent de 16 points de base sur la séance, à 6,59%, tandis que le spread entre l'emprunt espagnol à dix ans et son équivalent allemand se réduit de près de 40 pdb. Les CDS italiens et français à cinq ans reculent aussi.

Les cours du pétrole progressent, le baril de brut se rapprochant des 101 dollars et le Brent des 110 dollars. Les prix sont portés par les signes de reprise aux Etats-Unis, premier consommateur d'or noir, et par le durcissement jeudi des sanctions européennes et américaines à l'égard de l'Iran.

Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...