Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Paris et les bourses européennes clôturent en net recul

Marché : Paris et les bourses européennes clôturent en net recul

Paris et les bourses européennes clôturent en net reculParis et les bourses européennes clôturent en net recul

PARIS (Reuters) - Paris et les marchés européens ont terminé en net recul, lundi, affectés d'abord par la crainte d'une restructuration anticipée de la dette de la Grèce malgré le démenti d'Athènes, puis par la décision de S&P d'abaisser sa perspective sur la dette des Etats-Unis, de stable à négative.

L'indice CAC 40 a perdu 2,35% à 3.881,24 points, sous la barre des 3.882 points, correspondant au retracement Fibonacci de 50% de la hausse constatée entre le 16 mars et le 7 avril. Le volume de transactions a été relativement étoffé, de 5,37 milliards d'euros, dont 4,4 milliards d'euros sur le CAC.

Les financières ont été les plus touchées, notamment Axa qui a perdu 5,74%, plus net recul du CAC, à 14,440 euros, et Crédit agricole qui a cédé 4,89% à 10,705.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a cédé 1,64% à 1.113,17 points et l'EuroStoxx 50 a abandonné 2,44% à 2.847,96 points, après avoir testé en fin de séance le niveau de 2.837 points, correspondant à sa moyenne mobile à 200 jours.

L'indice de volatilité de l'Euro Stoxx 50 a pris 21,19%.

La Bourse de Londres a cédé 2,1%, Francfort 2,11%, Lisbonne 2,35% et Madrid 2,02%.

"Deux sujets ont pesé sur le marché aujourd'hui: d'une part la crainte sur la dette grecque, bien que personne n'ait intérêt à une restructuration anticipée; d'autre part l'abaissement de la perspective de S&P sur la dette des Etats-Unis", commente David Kalfon, responsable de l'investissement d'EFG AM France.

"Ce qui est difficile à comprendre c'est le timing de cette décision de S&P, qui peut apparaître comme un acte politique alors que le budget américain est en pleine discussion", dit-il.

L'euro a bondi juste après l'annonce de S&P, puis s'est vite retourné pour se traiter à 1,4211/13 à la clôture.

L'or a touché un record de 1.496,09 dollars l'once et se traite à 1.491,19/1.492,25 points.

Juliette Rouillon, édité par Gwénaelle Barzic

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...