Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Orientation clairement positive du cac40 (+1%)

Marché : Orientation clairement positive du cac40 (+1%)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les vendeurs de la première heure (en fait dès minuit et une minute ce lundi matin sur les marchés électroniques) ont manifesté leur inquiétude vers le risque d'une instabilité ou d'une impasse politique durable en Grèce, sans oublier le risque d'insolvabilité qui se dessine en filigrane (la Bourse d'Athènes plonge de -6,5% et le compartiment bancaire affiche -15 à -16% vers 15H45).

Le CAC40 (+1%) a connu un début de séance chaotique mais le re-test du récent plancher des 3.100Pts au cours des 1ers échanges a remobilisé les acheteurs (le rendement des OAT s'est rapidement détendu en milieu de matinée après avoir plafonné vers 2,85%).

Le 'trou d'air' de la première heure pourrait s'apparenter à un 'bear trap': les opérateurs ont peut-être été contrariés par une déclaration allemande écartant la possibilité de renégocier le Pacte de Stabilité... mais ils ont été ensuite rassurés par un communiqué d'Angela Merkel qui se dit prête à accueillir François Hollande 'à bras ouverts' pour 'travailler de façon intensive', une formulation qui va au-delà du langage diplomatique usuel.

La bourse de Paris affiche désormais une orientation clairement positive tandis que Francfort peine un peu à se redresser (-0,4%). Les champions de la hausse sont Milan (+1,3%) et Madrid (+1,5%) malgré une chute de -7,5% de la production industrielle en Espagne.

Selon IG Markets, le principal facteur de stress court terme sur les marchés demeure la Grèce alors que le résultat du scrutin ce week-end 'rend le pays ingouvernable'.

'Il faut donc s'attendre à une période de turbulences, avec la possibilité de sortie de la Grèce de la zone euro, ou de mise en place d'un statut spécifique', souligne le courtier.

'Nous serons très attentifs au cours des prochains jours à la parité de l'euro par rapport au dollar et aux autres monnaies, mais aussi à l'écartement des spreads entre l'Allemagne, la Suisse, les Etats-Unis et les taux français', indique pour sa part Barclays Bourse.

Au chapitre des données économiques du jour, un petit rayon de soleil avec les commandes à l'industrie allemande ont augmenté de 2,2% en mars 2012, d'après le Ministère Fédéral de l'Économie et des Technologies (le consensus tablait sur une augmentation de 0,5%).

Aucune annonce n'est attendue du côté des Etats-Unis: après avoir perdu plus de 1,4% en préouverture (au cours de la nuit), le Dow Jones ne cède que 0,3% et semble en mesure de préserver les 13.000Pts, le Nasdaq et le 'S&P' ne s'effritent que de 0,15%... ce qui apparaît marginal en regard des 2% perdus en moyenne vendredi. Le baril de pétrole poursuit sa chute (-1,4%) vers 97$ (il avait chuté jusque vers 96$ la nuit dernière).

Cette semaine en Europe, l'actualité économique sera marquée par la publication d'estimation de production industrielle dans différents pays de la zone (Espagne, Allemagne, France, Italie).

Sur le front des valeurs, Crédit Agricole reste malmenée : très exposé à la Grèce via sa filiale Emporiki - lâche en particulier 3,5% à 3,52 euros. Alstom, toujours plombé par une interprétation négative de ses résultats, perd encore 1,5%, Accor s'effrite de -0,3%.

Airbus, filiale d'EADS (à l'équilibre à 29,5 euros), annonce avoir reçu 12 commandes d'appareils au mois d'avril, dont 11 commandes pour la seule famille A330.

Air France-KLM grimpe de 5% vers 3,66E sur le SBF 120, après que Crédit Suisse est passé de 'sous-performance' à 'neutre' sur la valeur et a fixé l'objectif de cours à 3,85 euros, suite à la publication des résultats du premier trimestre 2012 vendredi dernier. Au sein du CAC40, les valeurs du BTP progressent nettement avec Lafarge (+3,8%), Bouygues (+3,45%), St Gobain (+2%) et les bancaires effectuent un 'come back' remarqué avec Sté Générale (+3,4%), BNP-Paribas (+3,2%).

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...