Bourse > Actualités > Points de marché > or : Vive hausse avec la fed, nouveau record en euros

or : Vive hausse avec la fed, nouveau record en euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les doutes quant au lancement “QE 3” qui pesaient sur le cours de l'or s'étant évanouis, le prix de l'or a atteint ce matin un sommet de sept mois en dollars et un nouveau record historique en euros. Au terme du premier fixing de ce matin sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.772,5 dollars (+ 39,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.359,7 euros (+ 16,5 euros).

En dollars, il faut remonter aux derniers jours du mois de février dernier pour retrouver des valeurs aussi élevées. Rappelons que le record annuel de 1.788 dollars, en date du 29 février, a été suivi d'une phase de baisse de l'ordre de 250 dollars après que Ben Bernanke, ait, à l'époque, démenti les anticipations de QE 3.

ll est en tout autrement depuis hier 13 septembre. 'Le comité de politique monétaire (le FOMC) s'inquiète que sans nouvel assouplissement des conditions monétaires, la croissance économique ne soit pas suffisante pour provoquer une amélioration soutenue du marché de l'emploi', indique le communiqué publié hier soir par la banque centrale américaine. De plus, 'des tensions sur les marchés financiers continuent de faire peser des risques baissiers significatifs sur les perspectives économiques', ajoute la Fed.

En conséquence, la Fed a bel et bien lancé son 3ème plan d'assouplissement quantitatif, dit “QE 3”, qui se caractérisera par des rachats d'actifs obligataires, uniquement des créances hypothécaires titrisées (“Mortgage backed securities”, MBS) cette fois-ci. Il s'agit schématiquement d'actifs financiers composés de tranches de différents types de crédits immobiliers, le plus souvent résidentiels, dont les bilans des banques commerciales sont encore chargés. En somme, ce “QE 3” distingue d'abord des précédents par son orientation “100% immobilière”.

Les deux précédents QE comprenaient aussi des limites de taille, et avaient au total représenté 2.200 milliards de dollars de rachats d'actifs environ. Ce “QE 3”, lui, ne compte pas plus de limites de temps que de montant. Le rythme sera de 40 milliards de dollars de rachats par mois.

En outre, le QE se superpose jusqu'à la fin de l'année à la 2ème “opération twist” déjà en cours. L'opération “twist” consiste à ne pas acheter de nouveaux titres, à la différence du QE, mais à vendre les titres à échéances courtes déjà acquis lors des précédents QE pour acheter à la place des titres à échéance plus longues. Ainsi, la Fed fait baisser les taux d'intérêts sur la partie longue de la courbe de taux, ce qui généralement tend à soutenir l'activité économique. En comptant le QE 3 et la 2ème opération Twist, les rachats d'actifs atteindront 85 milliards de dollars par mois jusqu'à la fin de l'année.

Aussi, la période de taux courts exceptionnellement bas (de 0 à 0,25%) sera prolongée d'un an, de fin 2014 à fin 2015.

Enfin, la Fed a mis à jour ses prévisions de croissance du PIB américain d'une manière contrastée. Si elle a relevé sa prévision pour 2013 de 2,2-2,8% à 2,5-3%, soit +10% en milieu de fourchette, elle a en revanche abaissé celle de 2012 de 14% environ en moyenne, de 1,9-2,4% à 1,7-2%.

Ce n'est pas tout : en euros, le fixing le plus élevé était jusqu'à présent celui du 9 septembre 2011, à 1.359,4 euros (43,7 euros le gramme environ). Ce record a donc, du moins selon les cours de Londres, étant enlevé ce matin.

Avant l'annonce de la Fed, Walter de Wet, analyste Métaux précieux que la Standard Bark, écrivait qu'“à 1.730 dollars, nous estimons que le prix de l'or factorise un QE de 500 milliards de dollars”. Le spécialiste donnait ce point comme une référence, ce qui semble se confirmer puisque cette fois, le QE annoncé est illimité en montant.

Ce matin, Austin Kiddle, du courtier londonien en métaux précieux Sharps Pixley, rapportait que l'objectif moyen du consensus pour l'once d'or est de 1.750 dollars en 2013, la fourchette variant entre 1.560 et 2.050 dollars. Sharps Pixley ajoute que selon Citibank, un analyste voit maintenant l'once d'or atteindre de 2.450 à 2.500 dollars d'ici le 1er trimestre 2013.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que l'once a confirmé sa tendance haussière. “La seule véritable résistance à l'horizon est située à 1.790 dollars”, rappellent-ils, soit grosso modo au niveau du record annuel.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...