Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nordea parie sur la fin du pétrole bon marché

Marché : Nordea parie sur la fin du pétrole bon marché

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le tarissement des réserves de pétrole et la fin du baril bon marché créent des opportunités d'investissement intéressantes en Europe, estime la société de gestion britannique Ashburton.

Ashburton, dont l'un des fonds est distribué par la banque scandinave Nordea, considère que le repli des cours pétroliers n'est que temporaire et que l'insuffisance de l'offre garantit sur le long terme un baril entre 100 et 140 dollars.

'C'est un thème d'investissement totalement indépendant de la croissance économique', a expliqué Richard Robinson, le responsable des actions européennes d'Ashburton, à l'occasion d'un point avec la presse.

'Le problème n'est pas lié à la demande en hydrocarbures. Il s'agit simplement d'une question de limites imposées par la nature', a déclaré le spécialiste.

Pour le gérant, la raréfaction des ressources pétrolières va obliger les groupes énergétiques à avoir recours de manière croissante à l'ingénierie afin de pouvoir maintenir leurs niveaux de production, une véritable aubaine pour l'industrie parapétrolière.

'Certains experts affirment que le marché des services pétroliers n'a jamais été aussi solide depuis une quarantaine d'année', souligne Richard Robinson. 'La visibilité du secteur est extrêmement bonne', ajoute-t-il.

Dans cette optique, le professionnel dit s'intéresser à des actions de poids lourds européens de la trempe de Technip ou Saipem, mais aussi à des entreprises de taille plus moyenne comme Aker Solutions, ElectroMagnetic GeoServices (EMGS) ou PGS, toutes basées en Norvège.

Dans une logique transversale, englobant également d'autres thématiques d'investissement comme la consommation des pays émergents, l'austérité/reprise dans le monde occidental et les incubateurs de technologies, Ashburton dit privilégier les spécialistes allemands des automatismes que sont Dürr ou Kuka, notamment du fait de leur exposition à l'automobile haut de gamme.

Ashburton estime que son approche prémunit le portefeuille contre un retournement de marché trop brutal qui pourrait se concrétiser si les choses se détériorent en Europe, notamment grâce à une forte pondération du secteur de l'énergie (44,6%) au sein de l'allocation.

'Les grands groupes d'exploration et production (E&P) comme Total ont tendance à surperformer dans des marchés vraiment difficiles', conclut Richard Robinson.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...