Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Moscou et Riyad veulent stabiliser le marché du pétrole

Marché : Moscou et Riyad veulent stabiliser le marché du pétrole

Riyad et Moscou veulent stabiliser le marché du pétroleRiyad et Moscou veulent stabiliser le marché du pétrole

(Tradingsat.com) - La Russie et l'Arabie Saoudite se sont mis d'accord afin de soutenir le marché du pétrole. Une annonce qui a dynamisé les cours de l'or noir à Londres et à New-York.

Alors que les cours du pétrole étaient orientés à la baisse au début des échanges asiatiques, ils ont nettement rebondi à l'ouverture des échanges européens. La raison? Le ministre saoudien de l'Énergie Khaled al-Faleh en marge du sommet du G20 dans l'est de la Chine a annoncé que son pays et la Russie avaient tenu des discussions bilatérales afin de stabiliser le marché pétrolier et signé une déclaration commune à ce sujet.

"Les ministres ont reconnu l'importance d'un dialogue constructif et d'une coopération étroite entre les principaux pays exportateurs afin de soutenir la stabilité sur le marché du pétrole et garantir un niveau constant d'investissements sur le long terme", ont déclaré Khaled al-Faleh et le ministre russe de l'Énergie, Alexandre Novak, selon le texte diffusé à Moscou par le ministère russe de l'Énergie.

Les deux ministres ont en outre indiqué s'être entendus pour coopérer ensemble ainsi qu'avec les autres pays producteurs de pétrole, précisant s'être "mis d'accord pour poursuivre les consultations concernant la situation sur le marché du pétrole et créer un groupe commun de surveillance qui va suivre les indicateurs fondamentaux du marché du pétrole".

Un gel de la production "pas nécessaire"

Mais si Alexandre Novak s'est dit prêt à se joindre à un éventuel accord sur un gel de la production, estimant que cette mesure faisait partie des "instruments concrets possibles", son homologue saoudien a jugé lors d'une interview accordée à la chaîne Al-Arabiya qu'un gel de la production n'était pour l'instant pas nécessaire dans le mesure où le marché pétrolier "s'améliore de jour en jour". Une annonce qui a pour conséquence de faire bondir les cours du Brent (+5,5%) à Londres et du WTI à new-York (+4,7%), même si,depuis, le soufflé est retombé (respectivement  +1,5% à 47,5 dollars et +2,5% à 45,2 dollars à 15h15).

S.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...