Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Wall Street plie, Paris résiste

Morning Briefing : Wall Street plie, Paris résiste

Le dollar, au plus haut depuis 8 mois, nuit à Wall Street mais pas à l'Europe.Le dollar, au plus haut depuis 8 mois, nuit à Wall Street mais pas à l'Europe.

(Tradingsat.com) - La bourse américaine a connu un coup de mou sensible hier, sous le poids du dollar fort. Mais logiquement les places européennes ont tendance à en profiter.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est attendu au rebond, à +12 points pour 4.484 points. Hier l’indice parisien a perdu 0,57%, et a une fois de plus échoué à boucler les 4.500 points en clôture (7 échecs en quelques mois), après avoir signé 4.520 au plus haut. Les volumes d'échanges étaient un peu plus actifs à 3,1 milliards d'euros, mais tendance baissière impulsée par Wall Street, qui a nettement amplifié le mouvement, avec des baisses de plus d'1% sur les 3 grands indices, le S&P500 reculant d’1.24%.

Certes les incertitudes politiques autour d’un possible changement de majorité au Congrès américain ont pesé, mais les marchés ont surtout plié face à la poussée continue du dollar depuis plusieurs séances, avec une nette accélération ces derniers jours, si bien qu'on arrive à un plus haut de 8 mois contre les grandes monnaies. L’euro, longtemps du côté d’1,12 face à la devise américaine, redescend brusquement vers 1,1050 ce matin.

Alors que sont publiés les résultats d'entreprises en ce moment, on se demande si cette montée en puissance du dollar ne va pas peser à nouveau sur les bénéfices des entreprises américaines.

En revanche cette baisse de l’euro face au dollar favorise la cote européenne à court terme, notamment les exportateurs, qui du coup assurent de sérieux supports aux indices.

Valeurs

Pétrole

La hausse du pétrole a un petit effet négatif sur le pétrole, qui consolide ses gains récents. Le marché reste également un peu sceptique avant la réunion des pays OPEP et non-OPEP aujourd’hui à Istanbul, alors que le ministre saoudien du pétrole n’y assistera pas, et que la Russie veut calmer les ardeurs de ceux qui spéculent sur un accord de production trop évident. Le Brent de Mer du Nord retombe à 52,60 dollars et le WTI à un peu plus de 50 dollars.

Résultats

Si LVMH a été très bien accueilli après ses chiffres de ventes 9 mois, avec une hausse de 4,7% et une belle réaction du secteur du luxe, LA tendance ne sera pas la même du côté des secteurs liés aux matières premières et la métallurgie, avec les mauvais résultats d'Alcoa, le spécialiste de l’aluminium. Les trimestriels sont inférieurs aux attentes, mais surtout le groupe a révisé à la baisse ses prévisions de marché, notamment pour le secteur de l'aéronautique et de l'automobile. Cela confirme le retournement de cycle auquel on assiste aux Etats-Unis. Le titre a perdu 11% en clôture et risque de peser sur tous les secteurs concernés aujourd'hui en Europe.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...