Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Signaux faibles

Morning Briefing : Signaux faibles

Le CAC40 reste sur le fil des 4.500 points, avec un retour de la volatilité.Le CAC40 reste sur le fil des 4.500 points, avec un retour de la volatilité.

(Tradingsat.com) - Marchés indécis, volumes maigres, et quelques résurgences en matière de risques de marché : la prudence domine sur des marchés où beaucoup d’investisseurs restent sur la touche, avec un CAC40 qui conserve sur le fil les 4.500 points.

Tendance et catalyseurs

L’enjeu du matin va être de conserver les 4.500 points sur le CAC40 dans un premier temps. L’indice parisien est demandé à 4.503, en repli de 7 points (Calls IGMarkets). La séance d’hier, peu active avec des volumes de 2,8 milliards d’euros d’actions négociées, a été le théâtre de prises de bénéfices avec un CAC40 qui a terminé en baisse de 0,88%, après un gain hebdomadaire cumulé d’un peu plus d’1%, preuve de l’indécision des marchés face à une semaine compliquée.

Même Wall Street a marqué une pause hier, le S&P500 baissant de 0,53% en clôture, premier recul après 7 records absolus consécutifs. Et un facteur semble se vérifier d’heure en heure après la fin du « Trump Jump », la volatilité réapparaît. Une hausse encore légère, mais sensible, sur le VIX américain qui remonte au-delà des 13 points, et un VCAC à nouveau au-dessus des 20 points, à 21.04.

Preuve que les marchés se couvrent contre d’éventuelles turbulences alors que les perspectives restent floues sur le marché pétrolier, l’OPEP ne parvenant pas à donner de signal clair en faveur d’un accord de réduction de production global. Malgré une volatilité assez forte, sur 24h les cours n’auront que peu changé, à un peu plus de 47 dollars pour le Brent et 46 pour le WTI américain.

L’autre sujet d’inquiétude des marchés reste la situation en Italie à quelques jours du referendum sur les réformes du gouvernement Renzi. Cela peut se lire sur les taux du marché obligataire, avec un sérieux écart qui se confirme entre la dette à 10 ans allemande qui se détend sous 0,2% à 0,19, mais on reste au-dessus des 2,07% sur la dette italienne.

Des tensions qui peuvent se lire aussi à travers les cours des grandes enseignes du secteur bancaire italien, qui ont connu encore une séance difficile hier, alors que les observateurs anticipent des difficultés croissantes, en cas de réponse négative au referendum Renzi.

Des tensions qui pourraient perdurer aujourd’hui, et qui fragilisent l’ensemble du secteur bancaire européen depuis quelques jours. Les valeurs financières et pétrolières vont donc rester les principaux vecteurs de tendance sur les indices aujourd’hui, avec une certaine fragilité des valeurs cycliques dans le sillage, comme on a pu l’observer hier.

Par ailleurs la cote européenne va réagir à un certain nombre d’indicateurs publiés aujourd’hui, avec l’indice du climat des affaires et du sentiment économique en Zone Euro, et aux Etats Unis cet après-midi, la 2ème estimation du PIB du 3ème trimestre, l’indice immobilier Case-Shiller ainsi que la Confiance du consommateur publié par le Conference Board.

Valeurs

Automobile

Le courtier Jefferies commence son suivi des équipementiers français, avec une opinion à sous-performance sur Michelin (objectif de cours 93 euros), sous-performance également sur Valeo (objectif 47,5 euros), et achat sur Faurecia (objectif 37 euros).

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...