Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Retour sur les niveaux de février

Morning Briefing : Retour sur les niveaux de février

L'hypothèse d'un Brexit maintient une forte tension sur les marchés européensL'hypothèse d'un Brexit maintient une forte tension sur les marchés européens

(Tradingsat.com) - Après avoir perdu 5,7% en cumulé sur les 4 dernières séances de bourse, le CAC40 va tenter de conserver les 4.200 points. L'indice revient sur ses niveaux de fin février, où la tension était déjà intense.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est demandé en baisse de 22 points à 4.205 points (Calls IGMarkets), après une nouvelle baisse d'1,8% hier. l'indice est arrivé à tenir les 4.200 points assez nettement, mais l'ambiance en avant-marché reste tendue, et l'objectif va être de tenter de conserver ce support, qui nous ramène au niveaux de fin février dernier. Le CAC40 perd au total 5,7% sur les 4 dernières séances de bourse en données cumulées.

Les signaux de stress sont toujours présents sur les marchés, et ramènent les investisseurs encore une fois sur l'ambiance de début d'année, et son lot d'inquiétudes sur la croissance mondiale et la Chine. Mais cette fois, c'est bien la perspective d'un Brexit qui met le marché sous pression, au gré de sondages peu encourageants ces derniers jours.

Du coup, sur le marché des changes où l'euro-dollar évolue peu (1,12,84), la volatilité atteint des sommets historiques sur la livre sterling. Elle est toujours sur des plus bas d'un mois face au dollar à 1,4, mais subit des écarts spectaculaires. La volatilité de la livre sur un mois atteint des sommets jamais observés jusqu'alors.

A Wall Street, où l'indice S&P500 signe une 3ème séance de baisse d'affilée (-0,8%), le VIX, le baromètre de la volatilité sur les actions revient lui aussi sur ses niveaux de fin février, juste au dessus des 20 points.

L'or lui aussi continue sa grimpée, 10 dollars de plus en 24 heures à 1.280, à 10 dollars désormais de son plus haut de l'année atteint lui aussi... à la fin du mois de février.

La pression se poursuit aussi du côté du marché obligataire, avec une dette allemande à 10 ans dont le rendement n'est pas encore passé en territoire négatif, mais qui reste sur un niveau critique à 0,02%. Celui de la dette française augmente à 0,41%, l'écart, le spread, continue de se creuser.

Valeurs

Pétrole

Le baril de Brent de Mer du Nord repasse légèrement sous les 50 dollars à 49,90. L'OPEP confirme qu'on va vers une situation plus équilibrée entre offre et demande au second semestre. Et cette sorte de confirmation des prévisions des semaines passées est un signal pour vendre quelques positions longues.

Danone

Le groupe a ajusté à la hausse certaine de ses prévisions pour 2016, avec notamment une marge attendue en progrès de 50 à 60 points de base, grâce aux bonnes tendance observées sur le marché chinois et le reste des marchés émergents.

Baidu

Le groupe a abaissé ses prévisions après clôture du Nasdaq hier, expliquant qu'énormément d'annonceurs du secteur de la santé ont réduit ou reporté leurs dépenses, après notamment plusieurs scandales retentissants dans le pays et un coup de balai dans certaines pratiques commerciales du secteur. Du coup les prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfices sont revues en net baisse, et le titre perdait plus de 8% en transactions hors-séance hier soir après clôture du Nasdaq, où il est coté.

ADP

Le groupe a annoncé un hausse d'1,4% du trafic passager en mai.

Suez

Citigroup passe de vendre à neutre sur le titre.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...