Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Retour aux fondamentaux

Morning Briefing : Retour aux fondamentaux

Après la FED et Volkswagen, sentiment mitigé pour débuter la semaine.Après la FED et Volkswagen, sentiment mitigé pour débuter la semaine.

(Tradingsat.com) - Après les turbulences de marché provoquées par la FED et le scandale Volkswagen, les investisseurs semblent vouloir revenir à des considérations plus classiques, mais le paysage n'est pas dégagé pour autant.

Tendance

Le CAC40 est attendu en repli de 49 points à 4437 (Calls IGMarkets). Et ce malgré une fin de semaine précédente bien plus positive, et un joli rebond vendredi (+3.07% à 4480), et des volumes consistants à 4.4 milliards d'euros. On a un peu épongé les excès de ces dernières séances, et au final on ne perd qu'1% sur la semaine.

C'est la FED qui aura fait la tendance des marchés, entre statu quo jeudi dernier et précisions ce jeudi à propos des perspectives de politiques monétaires. Cette fois la hausse des taux semble bien actée avant que l'année ne se termine.

Mais une fois que tout cela est digéré, peu de visibilité. Du coté de Wall Street, le S&P500 a perdu vendredi 0.05%, et à 7h30, Tokyo perd 1.6% et Shanghai -0.4%. L'Euro-Dollar bouge peu à 1.1179.

Catalyseurs

Après la FED et le scandale Volkswagen, les marchés vont peu à peu revenir aux fondamentaux, et très clairement le prochain catalyseur de marché à suivre est celui des résultats d'entreprises, surtout américaines, qui restent à publier. Et autant dire qu'on n'en attend pas des miracles.

La semaine dernière a été le théâtre de plusieurs avertissements préoccupants, dont celui de Caterpillar, mais aussi de groupes liés à la consommation comme Pier 1 Imports et Bed, Bath and Beyond. En moyenne les analystes attendent une baisse de 3.9% des profits des sociétés cotées au S&P500, contre 0.4% seulement en juillet.

En tout cas, ce sera la première baisse des profits globaux enregistrée depuis le 3e trimestre 2009, avec notamment ceux du secteur de l'énergie, attendus en chute de 65%, et ceux des groupes liés aux matières premières à -14%.

De quoi rester prudent. Et preuve qu'on évolue dans un univers perturbé, les derniers chiffres de la gestion de Merril Lynch sur la semaine dernière : les fonds monétaires mondiaux ont engrangé 17 milliards de dollars de flux d'investissement positifs, contre 400 millions seulement pour les fonds obligataires et des sorties de capitaux de 3.2 milliards pour les fonds actions globaux, dont la majorité sur les actions américaines. Preuve qu'on se replie sur le cash par précaution.

Des chiffres confirmés par le bilan trimestriel de Merrill Lynch, qui prouve que les placements cash (monétaires), auront surperformé en terme de retour sur investissement les actions et les obligations sur l'ensemble des 3 mois. Une première depuis 1990.

Malgré tout, sur la semaine passée, parmi les fonds actions, l'Europe s'en tire plutôt bien avec des flux positifs de 2.9 milliards de dollars. La zone reste privilégiée par les investisseurs.

Valeurs

Métallurgie Saltzgitter, le 2ème sidérurgiste allemand se verrait bien fusionner avec un producteur de cuivre, Aurubis, dont il est déjà actionnaire à 25%. Elément intéressant dans le sens ou le patron de Saltzgitter, au sein d'un secteur confronté aux très fortes baisses des cours des matières premières et d'une lutte permanente pour conserver des marges convenables, n'exclue donc pas la formation de groupes multi-métaux, de manière a partager certains processus industriels et méthodes de production communes, pour élargir la base de clientèle et pouvoir en dégager un peu plus de rentabilité.

Altice Le groupe, pour la 2ème fois consécutive, à réduit la taille de son émission obligataire à haut rendement pour le rachat de l'américain Cablevision, à 4.8 milliards de dollars en définitive, contre 6.3 prévus initialement. Altice qui devrait donc revoir à la hausse le montant de l'ensemble de ses demandes de crédits bancaires pour cette opération à 18 milliards de dollars.

Genfit Le groupe a réduit sa perte opérationnelle de 9.2 à 7.3 millions d'euros au 1er semestre, et annonce des résultats positifs dans ses recherches sur les traitements des maladies du foie

Sanofi Le groupe annonce d'approbation du Praluent (cholestérol) par l'Union Européenne. Les essais de Phase III sont concluants.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...