Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Question de timing...

Morning Briefing : Question de timing...

La bonne tendance de Wall Street hier soir devrait soutenir l'Europe.La bonne tendance de Wall Street hier soir devrait soutenir l'Europe.

(Tradingsat.com) - Malgré une correction marquée des prix du brut ces dernières heures, les indices européens sont attendus stables ce matin, grâce notamment à la forte hausse de Wall Street hier soir.

Tendance

Le CAC40 est attendu à +22 points pour 4.132. Hier on a finalement reculé de 0,11%, un petit coup de faiblesse dans le sillage des prix du brut. Après l'accord Arabie Saoudite – Russie – Venezuela réunis au Qatar hier, pour stabiliser leur production sur les niveaux de janvier (qui est à un niveau record actuellement), le marché a été déçu, alors qu’il pariait plutôt sur un geste avec une réduction.

Du coup le prix du baril américain WTI redescend du côté des 29 dollars. Cela dit Wall Street a terminé malgré tout sur une grande partie de chasse aux bonnes affaires au lendemain du President’s Day. Le S&P500 a pris 1,65%. En revanche en Asie, la baisse du pétrole a pesé sur la tendance, et provoqué quelques prises de profits. Tokyo a terminé en baisse d’1,36%.

Catalyseur

Le pétrole a repris la main sur la tendance des marchés, mais tout est question de timing. Certes la baisse des cours hier a plombé un peu la cote européenne, et a tendance à provoquer des prises de bénéfices sur les places asiatiques ce matin.

Mais dans l'intervalle, comme Wall Street a décidé de passer à l'achat après un jour férié, ça va nous donner un peu de marge de manoeuvre pour au moins rester stable à l'ouverture, voire de gagner quelques points.

Deux grands catalyseurs de tendance aujourd’hui, déjà les minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la FED, essentielles pour évaluer les perspectives de politique monétaire américaine. La publication aura lieu ce soir, avec arbitrages nécessairement demain pour l’Europe.

Et puis à noter aussi un grand nombre de résultats encore à Paris aujourd'hui et demain. Aux termes de la semaine, on a un quart du CAC40 qui va publier.

Valeurs

Crédit Agricole

Le résultat net du 4ème trimestre 2015 est de 882 millions d'euros, meilleur qu'attendu, comme le produit net bancaire à 4,28 milliards d’euros. Le dividende est en hausse, et passe de 0,56 à 0,6 euro. Mais la banque annonce aussi un grand plan de rationalisation des structures : le Crédit Agricole SA, la société cotée, va rétrocéder aux caisses régionales 25% de leur capital, opération valorisée à 18 milliards d'euros afin de simplifier son organigramme. L’opération va lui permettre d’augmenter son ratio de solvabilité Bâle 3 à 11%. Le groupe se fixe comme objectif une rentabilité de ses fonds propres de 10% sur la période 2016-2019.

Euronext

Le chiffre d’affaires 2015 du groupe est en hausse de 10% à 518 millions d’euros, avec une marge d'EBITDA à 54,7%, et des économies de 83 millions, dividende en forte hausse à 1,24 euro contre 0,84.

Schneider

Le chiffre d’affaires 2015 atteint un niveau record, +6,8% à 26,6 milliards d’euros, mais baisse de 1% en données organiques, la marge est aussi en baisse à 13,7%. Le dividende, lui, progresse de 4%, et le groupe annonce aussi des rachats d'actions pour 1,5 milliard d'euros cette année. Schneider prévoit pour 2016 des effets de changes significativement négatifs, de près d'1 milliard d'euros, mais une amélioration de sa marge.

Bic

Bic annonce un chiffre d’affaires 2015 de 2,2 milliards d’euros, et un résultat d’exploitation de 432 millions d’euros. Le dividende est en belle hausse, +19% sur l'année, à 3,4 euros, avec un coupon exceptionnel de 2,5 euros. Mais pour l'année en cours le groupe prévoit tout de même une baisse de sa marge, avec l'accélération de ses investissements.

Eutelsat

Le groupe prévient que son chiffre d’affaires 2016 sera dans le bas de sa fourchette de prévisions initiale, avec une croissance plus proche de 2 que de 3%.

Nexity

Le groupe signe un bénéfice opérationnel de 220 millions d’euros pour 2015, en hausse de 20%, sensiblement au-dessus de ses propres objectifs, et compte sur le prêt à taux zéro pour dynamiser le marché cette année. Nexity estime que l'activité sera stable, mais que la rentabilité va encore progresse avec un résultat opérationnel d'au moins 235 millions d’euros.

ADP

Le résultat brut 2015 progresse de 6.8% à 1,18 milliard d'euros, en dessous des anticipations de marché. De plus le groupe prévoit un trafic qui va ralentir sur l'année 2016, et des gels de tarifs qui risquent de peser sur l’activité.

ShowroomPrivé

Un des derniers entrants à la bourse de Paris livre des performances 2015 en nette hausse, un chiffre d’affaires en hausse de +27% à 442,8 millions d’euros, pour un résultat opérationnel qui bondit de 50% à 19,7 millions d’euros. Du coup le groupe compte sur des tendances positives cette année, et des ventes qui devraient atteindre 525 ou 555 millions d’euros, et une marge qui monterait de 5,4 à une fourchette de 5,8 à 6,4%.

Total

Le Groupe Bruxelles Lambert, holding d'Albert Frère, cède 0,7% du capital de Total, tout en soutenant l'« excellence » de la stratégie de l'actuelle direction. GBL ne détiendra donc plus qu'1,7% du capital aux termes de l'opération.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...