Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Pentes glissantes

Morning Briefing : Pentes glissantes

Taux obligataires et prix du pétrole restent les catalyseurs du marché.Taux obligataires et prix du pétrole restent les catalyseurs du marché.

(Tradingsat.com) - Les marchés restent hésitants, mais ont réussi à se tirer de l’ornière hier avec un rebond significatif. Malgré tout, les moteurs principaux qui l’animent connaissent des à-coups qui empêchent les investisseurs de prendre des positions tranchées, face à de nombreuses incertitudes structurelles.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est demandé en hausse de 4 points à 4.555 points (Calls IGMarkets). Hier, malgré la baisse marquée des prix du pétrole, le marché a pu bénéficier d’un rebond de 0,91% sur l’indice parisien, sur des volumes toujours modérés à 2,9 milliards d’euros d’actions négociées.

Le marché et soulagé par une petite détente des taux d’intérêt sur le marché obligataire : le rendement de la dette allemande à 10 ans est tombé à 0,19%, et même si l’écart reste sensible avec la dette italienne de même durée, cette dernière se détend aussi et passe sous les 2% à 1,92%.

Hier, les informations selon lesquelles la BCE se tient prête à agir en vue de turbulences de marché autour du referendum italien de dimanche a soulagé le marché. L’institution semble résolue à acheter de la dette italienne sur le marché pour éviter que les taux ne s’envolent et ne provoquent des déséquilibres en série.

Malgré tout ce sont aussi les prix du pétrole qui font le marché, et ils restent sur une orientation globalement négative, avec une volatilité sensible. A 46,85 dollars sur le Brent et 45,47 dollars sur le brut américain, les investisseurs montrent un grand scepticisme avant la signature d’un éventuel accord de réduction de la production lors de la réunion de l’OPEP à Vienne ce mercredi.

Même si le délégué irakien affirme qu’un accord va être signé, les positions ont l’air à nouveau tendues entre une Arabie Saoudite prête à faire un geste pour garder la maîtrise des prix, et un axe Irak/Iran soucieux de reconquérir leurs parts de marché et faire redémarrer leurs économies. Un accord de compromis pourrait être trouvé, mais pour l’instant les spécialistes évoquent plus un retour vers les 35 dollars que d’une remontée vers 60.

Un marché qui pourrait également se livrer à des arbitrages sur les statistiques et les rendez-vous économiques du jour, assez nombreux en Europe comme aux Etats Unis, avec ce matin l’inflation en Zone Euro et un discours de Mario Draghi à Madrid d’une part, et d’autre part l’enquête ADP sur l’emploi américain privé, les revenus et dépenses des ménages, l’indice PMI de Chicago et la publication du Livre Beige mensuel de la FED ce soir.

Valeurs

Veolia et Suez

Barclays commence son suivi des deux titres, à surpondérer sur Veolia avec un objectif de 19,4 euros, et Suez à pondération en ligne, avec un objectif de 14,5 euros.

Cegedim

Le spécialiste de l’informatique médicale a publié un chiffre d’affaires 9 mois à 318,3 millions d’euros, et relève ses objectifs de revenus pour l’année. Les prévisions de rentabilité, elles, demeurent inchangées.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...