Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Les banques centrales à nouveau en 1ère ligne

Morning Briefing : Les banques centrales à nouveau en 1ère ligne

La BCE pourrait réduire son programme de rachats d'actifs dans les mois qui viennent.La BCE pourrait réduire son programme de rachats d'actifs dans les mois qui viennent.

(Tradingsat.com) - Le marché a repris de la hauteur avec les banques et l’énergie. Mais une nouvelle phase d’incertitude s’installe, alors que la BCE semble préparer les esprits à un futur resserrement de sa politique monétaire.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est demandé en baisse de 31 points à 4.472 points. Des prises de bénéfices logiques, après avoir cumulé 2,36% de gains sur 5 séances de hausse consécutives, prudence initiée par Wall Street hier, avec un repli de 0.5% pour le S&P500.

Après avoir été rassuré par le destin de la Deutsche Bank, qui semble vouloir s’éclaircir, et par la remontée des prix du brut (le Brent est à nouveau au-dessus des 51 dollars), les banques centrales reviennent au cœur de l’actualité.

De sources concordantes (citées par Bloomberg et le Wall Street Journal), la BCE pourrait commencer à ralentir son programme de rachats d'actifs. On parle de coupes progressives de 10 milliards d'euros par mois avant de fermer les vannes de liquidités.

Des spéculations qui vont dans le sens d'une volonté commune des banques centrales de revenir progressivement à la normale en termes de conditions de marché, puisque ces révélations coïncident avec des déclarations de 2 responsables de la FED hier, se disant clairement en faveur d'une hausse des taux très prochainement, en novembre ou décembre.

Ce genre de nouvelle provoque des grosses réactions d'agitation sur les marchés à court terme, et ça devrait provoquer une vague de prudence à court terme. Mais elles pourraient être un catalyseur encourageant à plus long terme, signalent que les investisseurs désormais sont en faveur, eux aussi, d'un retour à la normale.

Cela veut dire que la solidité du marché et des conditions économiques s'améliore doucement, et que les banques centrales sont désormais prêtes à retirer doucement les perfusions de liquidité. On reprend confiance dans les fondamentaux, dans les devises notamment.

A noter d'ailleurs un décrochage spectaculaire de l'or, qui a brutalement chuté d'un peu plus de 30 dollars en 24 heures, de 1300 dollars à 1270 ce matin. Un type de correction assez rare, preuve peut-être qu'un certain nombre de positions qui étaient prises pour parer aux incertitudes de marché sont en train d'être vendues.

Et sur le front des devises, dollar et euro se renforcent en même temps. Le Dollar est au plus haut depuis 2 mois, mais l'euro aussi. Donc peu de mouvement sur l'euro dollar à 1,1220, mais le signal de reprise est clair sur les 2 monnaies.

Valeurs

Banques

La situation s’améliore pour la Deutsche Bank, avec une hausse d’1,5% hier, et on regagne 11% en 5 jours de hausse consécutifs, et un plus bas historique à 9,90 vendredi, on est désormais à 11.75 à la clôture. Une note d'analystes précise que la banque devrait réussir à régler le dossier du règlement de son amende aux Etats-Unis en la négociant à un peu plus de 5 milliards d'euros, et avec une augmentation de capital qui pourrait ne pas être trop dilutive pour les actionnaires.

Casino

HSBC rehausse son objectif de cours de 50 à 53 euros.

SFR

La holding Altice renonce au rachat des minoritaires d'SFR, après un avis défavorable de l'AMF qui devrait être motivé plus précisément aujourd'hui. Un comité d'actionnaires minoritaires avait écrit à l'AMF pour contester les modalités de l'offre, pourtant jugée équitable par un cabinet d’évaluation indépendant. Les minoritaires ont un peu plus de 22% du capital. L'offre consistait à échanger 5 actions SFR contre 8 Altice avec une prime de 2% sur le dernier cours d’SFR avant publication.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...