Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Le marché y croit avant le G20

Morning Briefing : Le marché y croit avant le G20

Soutenu par un pétrole à 33 dollars, les marchés sont sur une tendance positive.Soutenu par un pétrole à 33 dollars, les marchés sont sur une tendance positive.

(Tradingsat.com) - Belle reprise en cette fin de semaine sur les indices boursiers, qui devrait se confirmer en début de journée sur les marchés, encore une fois grâce aux cours du pétrole. On attend désormais les déclarations qui ressortiront du G20 qui s'ouvre à Shanghai.

Tendance

Le CAC est attendu sur une hausse de 32 points 4.280. Très belle progression hier, à +2,24%, sur des volumes de 3,8 milliards d'euros d'actions échangées. Au milieu d'une semaine volatile, on est globalement à l'équilibre, et même légèrement à la hausse. Depuis lundi le bilan est de +0,67%.

Belle clôture à Wall Street aussi, à +1,13% pour le S&P500. Facteur technique encourageant, on termine un peu au-desssus de la moyenne mobile 50 jours, un signal positif généralement pour la tendance à un peu plus long terme.

Tokyo termine la semaine avec une petite hausse de 0,3% pour le Nikkei.

Catalyseurs

Encore une fois le pétrole est le vecteur de tendance, et on confirme a très court terme le support du coté des 30 dollars. On dépasse désormais légèrement les 33 sur le baril WTI américain. Plus vraiment de fondamentaux pour alimenter la tendance sur le pétrole, et c'est bien le problème, on est sur des positions de plus en plus techniques de très court terme autour des matières premières en générale et des cours du brut en particulier.

Mais le 2ème étage de la fusée ce sont aussi les résultats d'entreprise, pour la plupart très encourageants, avec de bons acquis de croissance sur l'année 2015, et des munitions pour faire face à une année 2016 indécise, mais que les entreprise, en moyenne, abordent avec un minimum de confiance.

Le 3ème étage sera le G20 de Shanghai ce week end, au cours duquel responsables politiques et économiques des grands pays industrialisés devront rassurer la planète économique, en annonçant une initiative commune pour stimuler efficacement la croissance mondiale, et affronter le contexte actuel marqué par la volatilité des marchés, les taux négatifs, la chute des prix du pétrole, et les craintes de récession mondiale.

Valeurs

Quelques résultats venus des Etats-Unis pourront avoir un impact, notamment ceux de Gap, décevants, qui ont provoqué une baisse de 4,6% du titre en après-bourse. Ce sont vraiment les ventes des marques principales du groupe qui signent de mauvaises performances, Gap et Banana Republic, et les prévisions pour le trimestre en cours sont très décevantes aussi. Impact à suivre éventuellement sur les secteurs textiles et produits de consommation. Performances plus convaincantes du côté de Kraft-Heinz, là en revanche des résultats et des prévisions meilleures qu'attendus, hausse de 3% du titre en après-bourse, de quoi peut-être faire réagir Danone ou Nestlé par exemple.

Secteur minier

A noter des pertes historiques pour le géant brésilien Vale, du jamais vu en 20 ans, depuis que le groupe est coté en bourse, 8.6 milliards de dollars, sur fond de dégringolade des cours des matières premières et de très fortes dépréciations d'actifs.

Saint Gobain

Le résultat opérationnel est en hausse de 4,5% à 2,6 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires en progrès de 3,3% à 39,6 milliards d'euros, le dividende stable à 1,24 euro, mais la situation se dégrade notamment sur le marché français, et le groupe va procéder à un nouveau plan d'économies.

Areva

Le groupe termine 2015 sur une perte de 2 milliards d'euros, à cause de nouvelles dépréciations sur l'EPR finlandais, et de provisions pour dépréciations d'actifs de manière générale, à cause des conditions de marché. Areva qui dit devoir rembourser d'ici la fin de l'année 1 milliard d'euros d'emprunts obligataires. La cotation du titre, suspendue depuis hier pour cause de bouclage d'accords de financement, reprendra à 10h ce matin.

Havas

Le groupe signe pour 2015 un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros, avec une marge opérationelle à 14,4%, et un dividende en hausse pour l'année, il passe de 13 à 15 centimes. Havas espère égaler en 2016 la croissance attendue pour le marché, voire faire un peu mieux, et réaffirme son objectif de 15% de marge à moyen terme.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...