Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Le marché rattrapé dans son élan

Morning Briefing : Le marché rattrapé dans son élan

Après sa hausse d'hier, le CAC40 est attendu à l'équilibre ce matin.Après sa hausse d'hier, le CAC40 est attendu à l'équilibre ce matin.

(Tradingsat.com) - Malgré la hausse d’hier, la progression des indices se retrouve à nouveau limitée. Les investisseurs auront beaucoup d’évènements à arbitrer encore aujourd’hui.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est attendu quasi-stable, en baisse de 4 points à 4.453. Malgré la hausse d’hier, à +0,7%, le marché devrait encore une fois ralentir. Déjà à cause du manque de conviction, les volumes restent faibles à 2,3 milliards d’euros. Ensuite Wall Street n’a pas embrayé, avec une baisse de 0,2% en clôture. Les marchés américains sont restés calmes, après annonce de la sanction historique pour Apple dans l’affaire d’entente fiscale illégale avec l’Irlande, le titre ne perdant que 0,77%. Mais du coup beaucoup d’entreprises qui risquent les mêmes ennuis, Starbucks, Google ou Amazon ont fini également en baisse, certes modérée, mais sur des volumes étoffés, créant une ambiance négative.

Les réalignements autour du dollar, qui poursuit sa grimpée (l’euro tombe à 1,1145 ce matin), provoquent aussi des arbitrages autour des matières premières et du pétrole (Brent à 48 dollars), créant de la pression sur les pétroliers mais aussi sur les grands groupes miniers. Citigroup conseille d’ailleurs de se mettre à l’écart de ce secteur, monté trop vite et trop fort ces dernières semaines.

Enfin le marché devrait rester prudent, alors que beaucoup de statistiques doivent être publiées aujourd’hui, notamment l’inflation en Zone Euro, mais aussi l’indice PMI de Chicago et l’emploi privé aux Etats Unis. Ce dernier chiffre, fourni par l’institut ADP, étant généralement annonciateur des tendances du rapport mensuel général qui soit être publié vendredi, et qui permettra peut-être d’affiner les anticipations de politique monétaire du côté de la FED.

Valeurs

Areva

Le groupe entame sa restructuration par branches, et notamment le transfert des activités combustible nucléaire à la nouvelle entité Newco. Le projet d'augmentation de capital de 2 milliards d’euros est confirmé, et l'Etat détiendra au final 2 tiers du capital de Newco au minimum. Mais le groupe est aussi obligé de revoir à la baisse ses perspectives pour tenir compte du marché en amont, notamment en termes de marge.

Le tout dans un contexte où les groupes miniers sont sous pression après un gros rallye : Citigroup d'ailleurs conseille de réduire son exposition alors que le potentiel de hausse s'amenuise, et que les arbitrages à venir autour du dollar risquent de peser d'une manière ou d'une autre sur les matières premières.

Iliad

La maison-mère de Free a publié un chiffre d’affaires semestriel en hausse de 6,3% et un résultat net en progrès de 17%. Le groupe revendique 400.000 nouveaux abonnés mobile sur la première moitié de l’année, et 123.000 sur le fixe. Sa part de marché atteint 17,4% sur le marché français.

Bouygues

Le groupe enregistre un chiffre d’affaires en baisse de 3% au 1er semestre à 14,7 milliards d’euros, mais avec une forte hausse du résultat opérationnel, +73% à 206 millions d’euros. Le résultat net reste négatif à 26 millions d’euros. La filiale télécoms repasse dans le vert avec un bénéfice net de 38 millions d’euros. Les objectifs annuels sont confirmés.

Biomérieux

Le groupe enregistre une belle progression de son résultat net sur le 1er semestre à +45% pour 86 millions d’euros, du coup Biomérieux relève son objectif de croissance organique, elle pourrait dépasser le haut de sa fourchette de prévision.

Gecina

Morgan Staley rehausse son opinion de pondération en ligne à surpondérer.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...