Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Le CAC40 lâche la rampe des 5000 points...

Morning Briefing : Le CAC40 lâche la rampe des 5000 points...

Adieu les 5000 points sur le CAC40... pour le moment !Adieu les 5000 points sur le CAC40... pour le moment !

(Tradingsat.com) - Pas assez d'énergie, mauvais indicateurs, tentation de prendre des profits, décidement le CAC40 a bien du mal avec le cap symbolique des 5000. On semble avoir mis de côté à très court terme l'objectif pour laisser le marché digérer.

Tendance

Le CAC40 est demandé ce matin à +27 points pour 4939 (Calls IGMarkets). Hier, on a bien bien lâché l'objectif des 5000 points à court terme. Le marché sortait de 6 séances de hausse consécutives, au matin on a eu les mauvaises prévisions de croissance mondiale de l'OCDE, le marché avait plutôt des prises de profits en tête...

Ce qui fut le cas. Donc -1.46% pour le CAC40 en définitive, et à noter quand même que les volumes sont plus légers lorsqu'il s'agit de vendre, on était remontées à 4 ou 5 milliards du côté des 5000 points. La descente d'hier s'est faite sur des volumes plus modestes, du coté des 3.

Wall Street a suivi le mouvement, -0.98% pour le SP500. Là encore, des obstacles techniques importants, on n'est plus qu'à quelques encablures d'un plus haut absolu.

Ca se calme un peu en Asie ce matin avec un indice Nikkei en hausse de 0.15% en clôture, et Shanghai -0.11% à 7h45.

Catalyseurs

Le marché pourrait encore prendre en compte quelques facteurs négatifs pour poursuivre la phase de rééquilibrage, déja l'inflation en Chine, très faible au mois d'octobre, +1.3%, avec aussi la 44ème baisse mensuelle consécutive des prix à la production. De quoi à nouveau appuyer sur le bouton "inquiétudes sur la Chine"...

Et le climat pourrait rester un peu fragile avec de nouvelles incertitudes qui pointent sur l'ensemble de la Zone Euro, incertitudes politiques au Portugal, les créanciers européens qui disent non à un paquet d'aide de 2 milliards d'euros à la Grèce, et le lancement du processus officiel de référendum au Royaume-Uni pour déterminer si le pays reste ou non dans l'Union... On se garde quelques raisons de demeurer prudents.

Valeurs

Vallourec Encore de mauvaises performances sur le 3ème trimestre, avec une perte nette de 164 millions d'euros, un chiffre d'affaires en baisse de 35%, et la prévision d'une nouvelle dégradation sur le dernier trimestre, l'EBITDA sera même négatif a priori sur 2015.

Encore beaucoup de mauvaises nouvelles. Cela dit une indication plutot intéressante, pas de nouvelle dépréciations sur les actifs américains, un des points noirs du groupe. Tous les tubes a destination notamment de l'industrie des gaz de schiste commencent à trouver une valorisation qui tend vers l'équilibre, pas de nouvelles provisions et des tendances actuelles qui permettent à Vallourec de prévoir un début d'ajustement des stocks.

Eiffage Le chiffre d'affaires du groupe est en baisse de 3.4% au 3ème trimestre à 3.5 milliards d'euros, mais les prévisions annuelles sont confirmées.

TF1 Le groupe asigné un accord définitif pour le rachat de Newen, la société de production de Plus Belle La Vie, entre autres. TF1 prend 70%, et les actionnaires de la société gardent 30%.

Moncler Une publication qui pourrait faire réagir le secteur du luxe en général, L'EBITDA de Moncler est en hausse de 28% sur 9 mois à 174.5 millions d'euros, après une croissance de 53% sur le seul 1er semestre Les prévisions annuelles sont confirmées.

Arkema Le chiffre d'affaires du chimiste est en belle hausse sur le 3ème trimestre, +32% à 1.9 milliard d'euros, grâce à la contribution de Bostik, sa dernière acquisition (+28% à elle toute seule). Du coup, le groupe réhausse légèrement ses prévisions d' EBITDA pour l'année à 1.02-1.04 milliard d'euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...