Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : La FED passe (à nouveau) son tour

Morning Briefing : La FED passe (à nouveau) son tour

La FED laisse à nouveau ses taux inchangés, avec hausse probable pour décembre.La FED laisse à nouveau ses taux inchangés, avec hausse probable pour décembre.

(Tradingsat.com) - La Réserve Fédérale préfère encore attendre avant de relever ses taux directeurs. Réaction positive des marchés, même si la perspective d’un resserrement prochain paraît de plus en plus évidente.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est demandé en hausse de 33 points à 4.442 (Calls IGMarkets), ce qui va nous replacer encore une fois autour du point kabbalistique des 4.444 points ! Le tout grâce à l’appui de Wall Street, qui a gagné 1,09%, avec même à la clé un nouveau record absolu pour le Nasdaq, à 5.295 points.

La FED a donc décidé de ne pas remonter ses taux tout de suite. Le marché, qui a cru à un moment a une accélération du retour à la normale monétaire, revient à son scénario d'origine, à savoir sans doute maintenant une hausse des taux en décembre. Les probabilités à ce sujet montent à 62%, et donc dans l'attente, la « morphine monétaire » continue de couler, relançant les achats d’actions.

Mais le rendu de décision hier a encore une fois matérialisé les divisions au sein du comité de politique monétaire de la FED. La décision du statu quo a été prise à 7 voix contre 3, 3 qui étaient en faveur d'une hausse de taux immédiate. Rarement le conseil n’aura été aussi divisé. D’autant que la banque centrale a abaissé ses prévisions de croissance d'ailleurs ont encore été abaissés. Même à plus long terme, les anticipations de taux d'intérêts sont aussi abaissées.

Le principal argument est donc que les risques économiques sont équilibrés, et qu’il convient maintenant de gérer le risque que représente le prolongement de cette politique de la FED sur l'économie mondial, les déséquilibres et les bulles spéculatives qu'elle crée. Janet Yellen le remarque d'ailleurs dans ses commentaires. Sans compter que la patronne de la FED a absolument besoin de marge de manoeuvre si l'économie s'affaiblit à nouveau, et qu'elle a de nouveau besoin de baisser ses taux.

Il n'y aura donc pas de hausse de taux avant les élections américaines, cela parait acquis, ce sera sans doute pour décembre. Mais les scénarios restent relativement ouverts pour la suite des évènements en 2017.

Valeurs

EDF

Deux mauvaises nouvelles pour le groupe. Une attendue, avec S&P qui dégrade la note du groupe de A à A-, à cause du feu vert aux investissements dans le projet d’EPR britannique d’Hinkley Point. En début de semaine, c'est Moody's qui avait placé la note de crédit sous surveillance, sans dégradation pour le moment, pour les mêmes raisons. En revanche, EDF émet un profit warning, et abaisse ses prévisions de production électrique pour l'année, ainsi que ses prévisions de rentabilité, en raison de la période prolongée d'inspection des centrales équipées d'éléments fabriqués dans les usines Areva du Creusot, soupçonnées de comporter des défauts de fabrication. Le titre flirte dangereusement avec la barre psychologique des 10 euros, et pourrait bien se diriger vers ses plus bas historiques à 9,13.

Coface

Le groupe a annoncé hier quelques objectifs financiers chiffrés, un rendement des fonds propres de 9%, un ratio de solvabilité de 140 à 160%, et un taux de redistribution des bénéfices aux actionnaires de 60%.

Pétrole

Les cours remontent avec les marchés, à 47,22 dollars pour le Brent, et un peu plus de 45 pour le WTI.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...