Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : La FED, les fusions et les résultats en renfort

Morning Briefing : La FED, les fusions et les résultats en renfort

Marchés bien orientés et actualité monétaire et entreprises très chargée au menu.Marchés bien orientés et actualité monétaire et entreprises très chargée au menu.

(Tradingsat.com) - Au milieu d'une actualité bouillonnante, entre commentaires de la FED, projet de fusion géante entre Pfizer et Allergan et resultats d'entreprises très abondants, les marchés devraient reprende encore de la hauteur.

Tendance

Le CAC 40 est demandé à 4914 points, en hausse de 24 points (Calls IGMarkets). Hier on a gagné 0.9 à 4890, sur des volumes plutôt moyens à 3.4 milliards d'euros, témoins d'une certaine prudence malgré tout en attendant la FED, mais de nature à mettre fin avec un minimum de conviction à 2 séances de baisse consécutives.

A Wall Street le S&P500 a pris 1.18%, mais aux termes d'une séance un peu volatile. Les places asiatiques comme hier sont plus mitigées, Tokyo +0.17% en clôture et Shanghai +1% à 7h30.

Catalyseurs

C'est la FED qui va alimenter les débats ce matin sur les marchés, et même si l'institution américaine se veut un petit peu plus claire et optimiste dans le ton de son communiqué, sur un objectif de remontée des taux pour la dernière réunion de l'année en décembre, en réalité, on est pas franchement beaucoup plus avancés...

Certes le rythme de croissance est soutenu pour la consommation des ménages américains et l'investissement d'entreprises, certes l'immobilier s'améliore, certes il y a de la marge de manoeuvre pour une amélioration du marché du travail, les menaces de panne de croissance mondiale ne sont pas de nature à changer le constat sur l'économie américaine, l'amélioration y est nette.

La FED dit par conséquent qu'elle va relever ses taux "quand elle aura observé une nouvelle amélioration du marché du travail, et qu'elle sera raisonnablement confiante dans un retour de l'inflation vers les 2%"... Donc le chemin est encore très long, alors qu'on est encore sur une stabilité des prix précisément, qu'on a même un ralentissement de cette inflation.

Il va falloir pour la FED détecter des signes de retour d'une tendance claire de remontée des prix, et pour l'instant ça ne l'est pas. On a en définitive plutôt une FED qui se veut ferme dans le ton, mais qui se laisse une marge de manoeuvre toujours large. Certes les anticipations de hausse de taux pour décembre sur le marché sont remontées en flêche, de quasiment nulles à 47%... Mais on est encore loin d'une vraie conviction d'ensemble.

Valeurs

Le secteur du jour sera celui de la santé, pharmacie et biotechs, avec un deal en préparation qui pourrait tout changer : selon le Wall Street Journal et le Financial Times, Pfizer planche sur une OPA a plus d'une centaine de milliards de dollars sur Allergan, le laboratoire fabricant du Botox. A la clé, la formation d'un nouveau leader mondial du marché pharmaceutique, fort d'une capitalisation boursière de 300 milliards. L'opération est loin d'être faite, Pfizer sort d'une tentative raté d'OPA du même ordre de grandeur sur le britannique AstraZeneca l'année dernière, avortée essentiellement pour des raisons politiques. Mais tout cela témoigne d'une frénésie de croissance externe dans le secteur, pour des géants prêts à mettre des sommes faramineuses en jeu. Si un mariage Pfizer-Allergan avait lieu, il figurerait au top 3 des plus grandes fusions-acquisitions de l'histoire. Une perspective assez fracassante qui devrait estomper l'effet négatif des publications de resultats du moment dans le secteur, dont celle de Sanofi ce matin, avec notamment des ventes en baisse sur les médicaments liés au diabète.

Resultats d'entreprises

Enormément de publications à arbitrer ce matin, plus d'une vingtaine au total.

A retenir plusieurs avertissements sur bénéfices, notamment dans des secteurs plutôt cycliques. Saint Gobain revoit à la baisse ses prévisions de résultat pour cause de perspectives floues sur la construction en France et l'énergie aux Etats Unis. Schneider Electric fait de même, partiellement pour les mêmes raisons. Enfin Mersen lui aussi réduit ses prévisions de bénéfices en parlant d'une conjoncture terne et déprimée sur ses marchés en Europe et aux Etats-Unis.

Mauvaises nouvelles aussi pour STMicroelectronics qui manque ses objectifs de resultat trimestriels pour cause de déprime sur le marché des composants pour l'automobile, ainsi qu'en Chine.

Nouvelles plus mitigées du côté de Gemalto, le spécilaiste de la sécurité numérique qui améliore son activité paiement, mais qui pâtit d'une mauvauise conjoncture sur l'activité téléphonie mobile.

De meilleures nouvelles pour Nokia qui publie des chiffres trimestriels sensiblement supérieur aux attentes, même constat chez Alcatel-Lucent en cours d'acquisition, ce dernier améliore d'aialleurs ses marges sur l'exercice écoulé.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...