Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : La FED jette un froid

Morning Briefing : La FED jette un froid

La Réserve Fédérale américaine prévoit 2 voire 3 hausse des taux cette année.La Réserve Fédérale américaine prévoit 2 voire 3 hausse des taux cette année.

(Tradingsat.com) - Au milieu de marché très indécis, la FED hier a ajouté une note de fermeté sur ses futures hausses de taux qui met à nouveau une pression négative sur les indices.

Tendance

Le CAC40 est demandé en baisse de 14 points à 4.284 (Calls IGMarkets). Hier, l’indice parisien a continué à glisser, -0,34% en clôture dans des volumes faibles (2,8 milliards d’euros). Même la hausse du pétrole, qui servait auparavant de catalyseur numéro 1, n'a plus eu la même force d'impact. Les cours du baril restent fermes, aux portes des 50 dollars, 49.75 au plus haut hier, mais ça ne donne plus de vraies raisons au marché de monter plus haut. Résultat le CAC faiblit à nouveau sous les 4300 points.

Et Wall Street poursuit sa tendance actuelle, avec des écarts d’1% à la hausse comme à la baise chaque jour, le S&P500 a clôturé à -0.94%. Le marché américain qui subit une vraie pression à la baisse à chaque approche du record absolu sur le SP500 (2.093 points), et de plus en plus d'analystes de marché à Wall Street qui anticipent désormais une correction majeure.

Catalyseurs

LA Réserve Fédérale fait à nouveau la une de l’actualité des boursiers. Elle se veut de plus en plus ferme en ce qui concerne son programme de remontée des taux. Hier, le patron de la FED d'Atlanta, Dennis Lockhart, et John Williams, celui de San Francisco, une FED régionale réputée pourtant accommodante, étaient d'accord pour évoquer 2 voire 3 hausse de taux cette année. Dennis Lockhart estime même qu'hormis des conséquences négatives d'un éventuel Brexit, il n'y avait aucune raison de ne pas discuter d'une hausse de taux dès le mois prochain. Donc la FED veut préparer les esprits a plus de fermeté. Il faut dire que l'institution commence à être rattrapée par la problématique d'inflation, qui se retrouve sur un plus haut de 3 ans aux Etats Unis, +0,4% en avril, +1,1% en glissement annuel.

Valeurs

Acier

Les Etats-Unis ont relevé les tarifs douaniers des aciers chinois importés à 522%. Du jour au lendemain la barre d'acier fabriquée en Chine voit son prix multiplié par 5. Sans doute un impact à prévoir sur les grands métallurgistes européens, en premier lieu Arcelor Mittal.

Luxe

Plusieurs études un peu inquiétantes pour le secteur sont parues ces dernières heures. Les achats en détaxe des touristes chinois sont encore en forte baisse sur le mois d'avril, -18,5%, après une baisse historique de -23% en mars, selon le cabinet Global Blue. Et, facteur aggravant, on commence à percevoir des signes de faiblesse du côté de la clientèle des pays du Golfe. La dernière enquête Bain and Co marque un coup d'arrêt majeur. Après une croissance de 4% sur 2014, les chiffres 2015 montrent une hausse de seulement 1% sur la clientèle du secteur. La forte baisse des revenus pétroliers et le changement d'environnement budgétaire dans les pays du Golfe commence à avoir un impact sensible sur les dépenses de luxe.

Safran

Selon le Figaro, le groupe vient d'engager la procédure de vente de sa filiale de sécurité Morpho. Safran espère en tirer 2 milliards d'euros, soit 10 fois son résultat brut

ADP

Le trafic passager est en hausse de 2,5% sur la période janvier-avril, +4,1% sur le seul mois d'avril. Mais toujours une baisse marquée sur le trafic vers l'Asie-Pacifique, -6,4%.

Plastivaloire

Le fabricant de pièces industrielles en plastique a publié un chiffre d’affaires en forte croissance sur le 1er semestre, +24% à 285 millions d'euros, grâce au dynamisme de ses marchés en France et en Europe de l'est. Cela lui permet de revoir à la hausse ses prévisions de chiffre d'affaires et de marge pour l’année.

Euronext UBS rehausse son conseil de vendre à neutre.

SCOR Jefferies abaisse son opinion à sous-performance.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...