Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : L'Europe à la traîne de Wall Street

Morning Briefing : L'Europe à la traîne de Wall Street

L'Europe accumule du retard par rapport à la dynamique de Wall Street.L'Europe accumule du retard par rapport à la dynamique de Wall Street.

(Tradingsat.com) - Malgré une très belle séance à Wall Street hier soir, peu de chance que l'Europe boursière y trouve des raisons de monter significativement. Les matières premières et les changes pèsent encore trop lourd.

Tendance

Le CAC40 est attendu quasi-inchangé à +1 pour 4.339 (Calls IGMarkets). Hier mardi l'indice parisien n'a gagné que 0,36%, reproduisant à peu de choses près la séance de lundi.

Les analystes sentent un vrai potentiel, l'indice grimpe bien en cours de séance, avant d'effacer une grande partie de ses gains en clôture, faut de motivation et de volumes aussi, qui restent faibles depuis le début de la semaine à un peu plus de 2,5 milliards d'euros d'actions négociées sur le CAC40.

Après une semaine qui s'était soldée par une baisse de 3%, meme les achats a bon compte ne sont pas assez nombreux pour alimenter un vrai beau rebond technique. Mais le potentiel s'est nettement libéré du côté de Wall Stret.

Très belle séance, avec un Dow Jones qui signe même sa plus forte hausse en un mois à +1,26%. Là en revanche, le ramassage de titres bon marché a profité à l'ensemble de la cote, avec notamment une petite hausse du brut, à 45 dollars pour le baril de Brent, qui a profité à l'ensemble du secteur de l'énergie.

Catalyseurs

Si l'Europe et le CAC40 ont du mal a profiter de cette dynamique américaine, c'est avant tout à cause de l'Euro-Dollar, qui n'évolue que très peu encore autour d'1,13,80. Mais la situation pourrait ne pas durer.

Goldman Sachs avertit que le dollar va très certainement repartir à la hausse prochainement. Après le dernier record annuel de l'euro-dollar à 1,15, le balancier devrait se retourner selon la banque d'affaires, qui prévoit un redressement graduel du dollar, dans le sillage de la dynamique de politique monétaire de la FED. La banque prévoit une appréciation moyenne de 15% du dollar à horizon 2 ans.

La tendance à PAris devrait être aussi un peu biaisée par les abritrages autour des publications d'entreprises, assez nombreuses ce matin.

Valeurs

Jeux Vidéo - Electronic Arts Après Activision, c'est au tour d'EAGames de publier des resultats trimestriels assez largement supérieurs aux attentes pour le trimestre écoulé. Grâce aux ventes meilleures que prévues de Star Wars Battlefront, le groupe a annonbcé un bénéfice de 50 cents par action contre 42 prévus. Le titre Electronic Arts bondissait de plus de 4% en transactions hors-marché.

EDF Le groupe a annoncé hier un chiffre d'affaires en baisse de 6,7% à 21,4 milliards d'euros, en raison des prix de l'électricité historiquement bas. Malgré tout le groupe se dit à l'aise avec les prévisions de marché en termes de résultat pour l'année.

JCDecaux Belle croissance organique pour le groupe sur le 1er trimestre, +10,8%, mais le groupe avertit que le 2e trimestre sera beaucoup plus faible, en raison notamment de retards dans la mise en place d'un contrat d'abribus à Londres.

CNP L'assureur a publié ce matin un chiffre d'affaires de 8,99 milliards d'euros, en hausse de 8,4%, notamment grâce à la bonne santé des activités d'assurance-vie.

Alstom-Bouygues Alstom signe son retour aux bénéfices sur le 1er trimestre, 3 miliards d'euros, mais en grande partie dû à la revente des activités énergie à General Electric. La marge est en progès à 5,3%, et le carnet de commandes atteint un niveau record. Cela dit aucun versement de dividende prévu pour cette année, et la contribution au bénéfices de son actionnaire de référence Bouygues sera nulle sur le 1er trimestre.

Altice - SFR Altice a publié des chiffres à peu près conforme aux attentes sur le 1er trimestre, avec un chiffre d'affaires de 4,26 miliards d'euros, et un EBITDA d'1,6 milliard d'euros. Cela dit SFR est à nouveau dans une phase difficile au 1er trimestre, en pertes à hauteur de 41 millions d'euros, en raison des promotions très agressives, et de nouvelles pertes d'abonnés, environ 1 million sur la période.

Arkema Le groupe chimique a publié des résultats en hausse marquée sur le 1er trimestre, +63% pour le bénéfice net à 106 millions d'euros. Les prévisions annuelles sont confirmées.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...