Bourse > Actualités > Points de marché > Morning briefing : Entre page blanche et plafond de verre

Morning briefing : Entre page blanche et plafond de verre

Après un mois de mai positif à Paris et à Wall Street, l'indécision domine à nouveau.Après un mois de mai positif à Paris et à Wall Street, l'indécision domine à nouveau.

(Tradingsat.com) - Après un mois de mai positif pour les actions françaises, le marché reste sur une tendance positive, mais encore bloqué par des seuils techniques et de grands rendez-vous à venir.

Tendance

Le CAC40 est attendu inchangé à 4.506 points (Calls IGMarkets). Hier on a pris quelques bénéfices, avec une baisse de 0,53%, après 5 séances de hausse consécutives. Les volumes d’échanges étaient nourris à 3,6 milliards d’euros, pour cette dernière séance du mois, où les investisseurs ont arbitré et ajusté leur portefeuille.

Le bilan est finalement positif aux termes d’un mois de mai un peu agité sur les marchés, avec une hausse d’1,7% pour le CAC40. Comme quoi le dicton boursier "Sell in may and go away" ne s’est pas vraiment vérifié, il aura fallu au contraire resté calme et ne pas surréagir à la volatilité.

Wall Street a également fait une petite pause hier, avec une baisse de 0,1% pour le S&P500, et un bilan mensuel quasi-similaire, +1,5%.

Tokyo en revanche a corrigé d’1.6% en clôture, à cause d’un net renforcement du yen par rapport au dollar (109,96).

Catalyseurs

On constate une vraie embellie pour le marchés actions, mais à court terme tout cela reste limité. Des niveaux techniques apparaissent, on a toujours du mal à continuer à progresser au-delà des 4.500-4.600 sur le CAC40, les records annuels sur le S&P500, et les 50 dollars sur le pétrole. Ce dernier reste d’ailleurs ferme, 49,50 pour le Brent de Mer du Nord, bloqué pour le moment entre 48,80 et 50.

Mais le marché pourrait se débloquer dès demain, avec deux rendez-vous cruciaux, la réunion de politique monétaire de la BCE et le début du sommet de l'OPEP à Vienne, le tout en attendant les dernières statistiques américaines qui alimenteront le débat sur une hausse des taux de la FED en juin ou juillet". Une vraie hésitation entre amélioration de la conjoncture, mais aussi prudence quant à son rythme et sa durée. Ce qui justifie un peu de prudence de la pat des investisseurs.

Valeurs

Vivendi-Gameloft

Sans surprise, Vivendi obtient au décompte provisoire 61,7% des actions Gameloft pour son OPA hostile. Le contrôpe est largement acquis avec 55,6% du côté de Vivendi désormais. Ce sera finalement le ralliement du hedge fund Amber Capital (14%) à l'offre de Vivendi, qui aura été décisif le 20 mai dernier. Il assurait au groupe le contrôle de 44% au moins de l'éditeur de jeu. Beaucoup d'actionnaires ont suivi, Fidelity, DnB Nor et Allianz ont rejoint Vivendi sur son projet de développement, tant le combat semblait perdu pour la famille Guillemot, bloquée à 34% du capital, et incapable de résister à une offre qui valorise Gameloft à 700 mlns€.

Remy Cointreau

Le Crédit Suisse commence son suivi du titre avec une opinion à surperformance, et un objectif de cours de 84 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...