Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : De l'appétit pour de nouveaux records

Morning Briefing : De l'appétit pour de nouveaux records

Le CAC40 n'est plus qu'à 1% des 5000 points!Le CAC40 n'est plus qu'à 1% des 5000 points!

(Tradingsat.com) - Après 3 séances de hausse consécutives, le CAC40 est à nouveau à portée immédiate des 5000 points. Même si le marché à tendance a avancer prudemment face à de nouveaux records, la tendance reste très positive.

Tendance

Le CAC40 est attendu à 4961, en hausse de 25 points (Calls IGMarkets). On devrait donc ouvrir à 1% de la barre des 5000. Hier on a pris 0.41% en clôture, en finissant à 4936 points.

Depuis vendredi on enchaîne les séances de hausses modérées, avec des volumes toujours moyens aux alentours des 3 milliards d'euros, mais avec une direction claire, les 5000.

Pour l'instant, aucun obstacle et aucun catalyseur fondamental n'est de nature à bloquer l'indice parisien de son objectif, avec un retour prévisible sur des plus hauts de 2 mois en moyenne en Europe. Hormis quelques hésitations pour des raisons techniques.

A Wall Street là on tente également une avancée vers de nouveaux records historiques, hier le SNP500 a pris 0.27% à 2109 points, on est plus qu'à 1.2% des plus hauts absolus signés en mai dernier à 2134.

Enfin très bonne tendance en Asie, avec Tokyo qui sortait d'un jour ferié et qui gagne 1.3% en clôture, sur fond de succès de l'introduction en bourse de la Poste Japonaise, la plus grosse opération au monde cette année pour le moment (près de 60 milliards de dollars de capitalisation pour la maison-mère Japan Post Holdings). Shanghai est en forte hausse, +4% à 7h55

Catalyseurs

On va encore s'appuyer sur les derniers propos de Mario Draghi pour rester fermement positif sur les actions européennes. Le président de la BCE, qui s'exprimait lors de l'ouverture des journées culturelles de l'institution à Francfrort, a redit qu'il était prêt à agir, que la politique monétaire serait scrupuleusement rééxaminée en decembre, que d'ici là les gouverneurs auront de nouvelles prévisions d'inflation pour se déterminer, et que pour l'instant on était encore loin des objectifs.

D'où déduction logique que la BCE s'apprête à ouvrir encore les vannes de la liquidité, et injecter encore plus de capitaux pour soutenir l'économie et les marchés.

Autre catalyseur important, un indicateur plutot encourageant du coté de l'économie chinoise, et ils sont relativement rares en ce moment. L'indice PMI des services en Chine remonte à 52 points en octobre, un plus haut de 3 mois, alors qu'il était sur le fil de la barrière d'expansion/contraction en septembre à 50.5 points.

Il y a donc du mieux pour l'économie tertiaire chinoise sur le mois d'octobre, un indice de nature a soulager un peu les marchés asiatiques, avec peut-être à la clé un influx positif pour la cote européenne.

Valeurs

Pétrole

On assiste à un retournement de tendance impressionnant sur les valeurs pétrolières sur les 5 derniers jours, Total prenant 3.6% hier (+5.8% sur 5 jours), ou Technip +4.6% hier et +8.7% en 5 jours. On réagit a la remontée des prix du brut du coté des 50 dollars pour le baril de Brent, et à un peu plus lojng terme le marché semble s'être mis d'accord : il est temps de profiter de l'aubaine pour repasser à l'achat.

Car même si la correction du pétrole sur un an et demi reste une handicap structurel, on a quelques indices qui permettent de se dire qu'on est sur un début de point d'équilibre entre restructuration du système de production et niveaux de rentabilité pour les grands pétroliers mondiaux.

Il ne faut pas oublier non plus que malgré des perspectives de marché toujours difficiles, les pétroliers restent des champions de la rentabilité, notamment Total, avec une capacité à dégager du bénéfice, à les distribuer, avec des possibilités de réorganisation et de restructuration plus importantes qu'auparavant.

Renault

Un conseil d'administration extraordinaire est prévu dans les prochains jours, avec sans doute au menu le renforcement de l'alliance avec Nissan. Avec des évolutions capitalistiques à prévoir, sur fond de tension avec l'Etat Français. Sur un mois le titre prend quasiment 40% et a repassé hier la barre des 90 euros, un peu plus haut que le prix auquel l'état avait acheté au printemps dernier pour encourager Renault à adopter les droits de vote doubles.

Atos

Le groupe renforce ses liens capitalistiques avec Siemens. L'allemand, qui détient 12% du capital dela société, s'engage a conserver ses actions jusqu'à septembre 2020 au moins. Atos va racheter Unify, ancienne filiale de Siemens, pour 340 millions d'euros. Et parallèlement, Siemens porte à 8.7 milliards d'euros le montant de son contrat avec Atos. Le Français a publié hier un chiffre d'affaires en croissance organique de 0.5% sur le 3ème trimestre et confirme ses objectifs annuels.

Sopra-Steria

La société a signé un chiffre d'activité en hausse de 3.2% en organique au 3ème trimestre à 845 millions d'euros et confirme ses objectifs. Orpéa Le groupe de maisons de retraite a publié un chiffre d'affaires de 18.2% au 3ème trimestre à 620 millions d'euros, et confirme ses prévisions annuelles.

M6

Le groupe signe un chiffre d'affaires en hausse de 0.4% au 3ème trimestre à 265.3 millions d'euros. Le résultat brut progresse aussi à +2.7% pour 30.5 millions d'euros. Contrairement à TF1 qui voit ses revenus baisser sur la même période, M6 bénéficie d'une bonne activité pub, soutenue par des annonceurs qui se concentrent sur les audiences les plus efficaces des chaînes du groupe.

Scor

Le réassureur a dégagé un bénéfice net en progès de 30.5% à 492 millions d'euros. Le groupe annonce que son modèle interne est désormais 100% conforme aux nouvelles règles comptables du secteur, et qu'il sera validé par l'Autorité de contrôle prudentiel.

Bourbon

Le groupe annonce un chiffre d'affaires en baisse de 6% à 320 millions d'euros, mais estime être capable de continuer à s'adapter aux conditions de marché actuelles en se concentrant sur le contrôle des coûts.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...