Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Dans l'œil du cyclone

Morning Briefing : Dans l'œil du cyclone

LEs marchés vont une fois de plus tenter de se stabiliser ce matin. Mission compliquée.LEs marchés vont une fois de plus tenter de se stabiliser ce matin. Mission compliquée.

(Tradingsat.com) - Après la très forte baisse d’hier, notamment à Paris (-3,4%), la plupart des marchés européens ainsi que Tokyo sont désormais en "Bear Market", marché de tendance baissière de long terme. Les investisseurs espèrent au moins une forme de stabilisation… qui tarde à venir.

Tendance

Le CAC40 est demandé à 4.174, +1,2% (Calls IGMarkets). Hier on a donc perdu 3,45%, et on redescend à 4.124 points, plus bas de 13 mois, datant du 16 décembre 2014.

Elément important, les volumes d'échanges, assez importants, mais pas gigantesques non plus à 4,5 milliards d'euros, preuve que pas m'al d'intervenants restent prudemment en dehors du marché, sans céder à la panique, ce qui est rassurant, même si dans le même temps le chiffre peut aussi bien refléter le fait que d’autres intervenants sont à l’affût pour vendre eux aussi.

Reste que le CAC40 est en "Bear Market" désormais, en perdant 20% depuis les derniers plus hauts du printemps dernier, le FTSE à Londres et le Dax de Francfort aussi, ainsi que le Nikkei à Tokyo. La plupart des grands marchés développés le sont, donc sentiment d'ensemble très négatif désormais sur les marchés.

A priori quelques raisons d'espérer un semblant de rebond aujourd'hui, Wall Street a plongé hier en séance, -3,6% au plus bas pour le SP500, et puis on a assisté à un retournement assez spectaculaire en fin de séance, à quelques minutes de la clôture on était à -0.3%. Finalement on termine à -1,14%, le marché était trop perturbé, cela dit ça devrait nous aider à retrouver un peu de calme aujourd'hui.

Du côté de Tokyo ce matin, malgré une tentative de rebond, on termine sur une baisse de 2.83% après une séance mouvementée.

Catalyseurs et valeurs

Pétrole

Le marché est toujours animé par des mouvements totalement spectaculaires. En 48h on fait le yoyo entre 27 et 29 dollars, et hier le marché à totalement craqué, avec un baril qui tombe à 25.75 au plus bas sur le Brent. Mais la volatilité reste extrême, ce matin on a repris 2 dollars à 27.80. Le brut américain est repassé au-delà des 28 dollars.

Banques

L'inquiétude monte autour du secteur, qui sont à l'avant-garde du mouvement de marché actuel. Elles subissent une forte baisse des actions, forte baisse des taux d'intérêts, on a vu hier encore la dette allemande passer sous 0,5% à 10 ans, moins de 2% pour les Etats Unis, et des inquiétudes générales sur les activités de prêt et de financement dans un univers que les marchés anticipent de plus en plus négatif.

On craint des répercussions sur les banques, qui signent parmi les plus fortes baisses du CAC40 depuis le début de l'année : Société Générale perd 19,5%, Crédit Agricole -18,8%, BNP Paribas -18%, avec un noeud d'inquiétude aussi autour des banques les plus fragiles du secteur en Europe, les banques italiennes, à nouveau en position de forte vulnérabilité dans cet environnement, vu le poids de leurs créances douteuses. La BCE leur a demandé un bilan de situation ces derniers jours.

BCE

La Banque Centrale est précisément attendue aujourd’hui, avec sa réunion de politique monétaire. La priorité de la BCE étant le soutien à l'économie réelle et au système financier, peu de chance qu’elle annonce de nouvelle mesures significatives.

Pour l'instant ses initiatives déjà prises vont peu ou prou dans le sens de ses projections, en matière de fondamentaux économiques, de gouvernance, de gestion de l'euro... etc. Mais sa communication sera un acte important, puisque sa dernière réunion avait été l'occasion d'une forte correction des marchés européens, Mario Draghi aura sans doute à cœur de rassurer au maximum la sphère financière en matière de stabilité et de soutien.

Résultats

Dans un marché aussi volatile, difficile à dire si les publications de résultats du jour auront un impact, à noter que Biomérieux, Rémy Cointreau et Eurotunnel ont publié leurs chiffres d’activité annuels.

TF1

UBS commence son suivi à l’achat, avec un objectif de cours à 12,65 euros

Technip

JPMorgan abaisse son opinion de surpondérer à neutre

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...