Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Moody's juge improbable l'application du plan obama sur le défic

Marché : Moody's juge improbable l'application du plan obama sur le défic

Moody's juge improbable l'application du plan obama sur le déficMoody's juge improbable l'application du plan obama sur le défic

WASHINGTON (Reuters) - Le plan de réduction du déficit proposé par le président Barack Obama aurait un effet positif pour la note souveraine des Etats-Unis mais les chances qu'il soit mis en oeuvre sont "extrêmement faibles", a estimé lundi l'agence Moody's Investors Service.

Ce plan est le plus récent d'une série de propositions qui, prises ensemble, montrent que l'objectif de réduction du déficit est partagé par le gouvernement démocrate et l'opposition républicaine.

Toutefois, les différences entre les projets des deux camps impliquent qu'"aucun des projets dévoilés jusqu'à présent ne sera adopté", estime Moody's dans un communiqué.

Cet argument rappelle celui utilisé par Standard & Poor's en août lorsqu'elle avait privé les Etats-Unis de leur AAA. Moody's a maintenu sa note maximale Aaa, avec une perspective négative.

Le manque de consensus politique n'est toutefois pas le seul problème. Moody's estime en effet que la réduction du déficit sera rendue plus difficile par le risque d'une moindre croissance économique.

"Tous ces plans donneraient probablement lieu à une trajectoire déclinante de la dette lors de la décennie à venir s'ils étaient soutenus par une croissance économique assez constante", écrit Steven Hess, analyste chez Moody's.

"Nous pensons que la croissance économique aux Etats-Unis restera bien en dessous de son potentiel jusqu'à 2012 au moins, et sera en dessous des taux de croissance de toutes les projections inscrites dans le plan", ajoute-t-il.

La semaine dernière, le Fonds monétaire international a abaissé sa prévision de croissance du PIB aux Etats-Unis d'environ un point de pourcentage pour cette année et la prochaine, à respectivement 1,5% et 1,8%.

Sur le sujet de la dette américaine, la commission bipartisane chargée de trouver 1.500 milliards de dollars d'économies doit encore remettre ses propositions, qui devront ensuite être approuvées par le Congrès.

La proposition de Barack Obama ajouterait à ce montant entre 1.500 et 1.800 milliards de dollars supplémentaires, estime Moody's.

Walter Brandimarte, Gregory Schwartz et Mehdi-Nicolas El Moueffak pour le service français, édité par Pascale Denis

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...