Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Mitsubishi voit le marché français se tendre mais reste confiant

Marché : Mitsubishi voit le marché français se tendre mais reste confiant

Mitsubishi voit le marché français se tendre mais reste confiantMitsubishi voit le marché français se tendre mais reste confiant

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Mitsubishi Motors, qui s'attend à un marché automobile français morose l'an prochain, compte néanmoins augmenter ses ventes grâce au succès du crossover ASX, sur lequel son partenaire local, le groupe PSA, va tenter lui aussi de capitaliser.

Toujours relativement petit dans l'Hexagone, le constructeur japonais espère atteindre l'an prochain la barre des 10.000 ventes, contre 7.000 attendues cette année et 5.700 en 2010, a déclaré le directeur France de Mitsubishi dans une interview à Reuters.

"Le marché français en 2012, on l'imagine moins fort qu'en 2011, dans nos estimations, on part sur une baisse du marché de l'ordre de 9%", a déclaré François-Xavier Tézé.

"En ce qui nous concerne, nous ne sommes pas moroses pour l'an prochain", a-t-il ajouté. "Nous restons une marque de spécialiste, cela a des bons côtés, quand le marché baisse, on pense que nos segments ne vont pas être affectés comme le marché va l'être."

Mitsubishi veut également augmenter d'un tiers l'an prochain le nombre de ses concessionnaires en France.

Spécialisé au Japon dans les mini-voitures, connu en Allemagne et en Italie notamment pour sa petite berline Colt, Mitsubishi conserve en France une image surtout associée à ses 4X4 Outlander et Pajero.

Le groupe a récemment élargi son offre en ajoutant le crossover ASX. Ce segment rencontre un vif succès et son partenaire PSA Peugeot Citroën entend en profiter l'an prochain en lançant coup sur coup le Citroën C4 Aircross et le Peugeot 4008, deux modèles basés sur l'ASX importé du Japon.

EFFET YEN "GÉRABLE"

Au dernier salon de l'auto de Francfort, le PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn avait annoncé le transfert hors du Japon de la production de la prochaine génération de la marque Infiniti à cause de l'impact du yen fort sur la compétitivité de l'archipel. Pour François-Xavier Tézé, La hausse du yen complique bel et bien la donne, mais reste à ce jour "gérable".

"Quand on a un yen qui est fort, ça rend les choses plus compliquées pour tout le monde", a souligné le directeur France de Mitsubishi. "La chance qu'on a, c'est que les véhicules qui sont aujourd'hui fabriqués au Japon, principalement l'ASX et le Pajero, restent des véhicules à relativement forte valeur ajoutée."

Depuis la rentrée, la devise nippone a atteint un plus haut de dix ans face à l'euro et un plus haut record contre dollar.

Mitsubishi produit pour l'Europe la Colt et l'Outlander dans son usine de Maastricht, aux Pays-Bas. Il a envisagé un temps d'y domicilier aussi la production européenne de l'ASX, mais a renoncé à ce projet lors de la crise automobile de 2008-2009.

PSA est également partenaire dans l'électrique, puisqu'il commercialise la Citroën C-Zéro et la Peugeot iOn basées sur l'iMiev de Mitsubishi. Le constructeur japonais fournira aussi la chaîne de traction électrique des futurs utilitaires légers Citroën Berlingo et Peugeot Partner en version non thermique.

Les deux groupes ont bien tenté d'aller au-delà de leurs collaborations ponctuelles en donnant une dimension capitalistique à leur partenariat. Mais faute d'accord, ils avaient officiellement jeté l'éponge au salon de Genève 2010.

Mitsubishi est très attaché à son indépendance depuis le retrait de son ancien actionnaire Daimler, en 2004, qui lui a laissé un goût amer. Les autres sociétés de la galaxie Mitsubishi avaient alors volé à la rescousse du constructeur en difficulté. Depuis, elles sont son principal actionnaire.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...