Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Merkel prudente sur l'octroi d'une nouvelle aide à la grèce

Marché : Merkel prudente sur l'octroi d'une nouvelle aide à la grèce

Merkel prudente sur l'octroi d'une nouvelle aide à la grèceMerkel prudente sur l'octroi d'une nouvelle aide à la grèce

par Stephen Brown et Ingrid Melander

BERLIN/ATHENES (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré mardi que les discussions sur une nouvelle aide à la Grèce ne pourraient se poursuivre qu'après publication du rapport de l'Union européenne (UE) et du fonds monétaire international (FMI) sur l'application du plan existant.

S'exprimant devant la presse étrangère à Berlin, elle n'a pas exclu la possibilité d'une aide supplémentaire ou d'un éventuel assouplissement des conditions du prêt de 110 milliards d'euros accordé à Athènes.

Elle s'est également dite certaine que le Parlement allemand soutiendra la création d'un mécanisme permanent d'aide au sein de la zone euro.

"Je dois d'abord étudier les conclusions de la Banque centrale européenne, de la Commission européenne et du Fonds monétaire international avant de faire un commentaire", a-t-elle dit.

Ces propos ont par la suite été repris par le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble.

Selon des élus ayant participé à la discussion, le ministre a estimé concevable que l'aide à la Grèce se fasse sous forme d'allongement des délais de remboursement des prêts et de baisse des taux d'intérêt.

Tout est préférable à une sortie de la Grèce de la zone euro, a-t-il déclaré.

Les ministres des Finances de l'UE parlent de réaménager les prêts accordés à la Grèce avec la participation des investisseurs privés qui le souhaiteraient, a-t-on appris de source de la coalition au pouvoir en Allemagne.

Elle a toutefois démenti une information de presse qui évoquait un nouveau plan de près de 60 milliards d'euros.

Citant un haut responsable gouvernemental grec, l'agence Dow Jones avait rapporté qu'Athènes s'attendait à recevoir un deuxième plan d'aide pour couvrir des besoins de financement de 27 milliards d'euros en 2012 et à 32 milliards en 2013.

ACCALMIE SUR LES MARCHÉS

La ministre française de l'Economie Christine Lagarde, qui assistait à une conférence organisée par la Banque nationale suisse et le FMI à Zurich a de son côté déclaré devant les journalistes : "Cela fait un an que nous sauvons (la Grèce) et nous continuerons."

Le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn a jugé qu'il est trop tôt pour avancer un chiffre des besoins de refinancement grecs pour l'année prochaine, expliquant qu'une décision sur ce point interviendrait au cours des prochaines semaines.

Une autre source a par ailleurs fait savoir que la mission d'inspection n'avait pas encore déterminé si la Grèce a rempli les conditions exigées pour recevoir une nouvelle tranche d'aide.

L'hypothèse d'une aide supplémentaire accordée à Athènes a pourtant apaisé les places financières européennes qui ont clôturé la séance de mardi en hausse.

L'euro, qui a touché un plus bas de trois semaines contre le dollar après l'abaissement de la note grecque par l'agence de notation Standard & Poor's, a lui aussi regagné du terrain.

A l'issue d'une réunion qui a rassemblé vendredi soir l'Allemagne, l'Espagne, la France et l'Italie, Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, avait déclaré qu'il y avait un large consensus pour dire que la Grèce avait besoin d'un plan de sauvetage complémentaire, un sujet qui sera vraisemblablement la priorité de la réunion de l'Eurogroupe le 16 mai.

Catherine Monin pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...