Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Marks & spencer va tester de nouveaux formats de magasins

Marché : Marks & spencer va tester de nouveaux formats de magasins

tradingsat

par James Davey et Mark Potter

LONDRES (Reuters) - Marks & Spencer a fait état mardi d'une bénéfice annuel conforme aux attentes et annoncé qu'il allait tester de nouveaux formats de magasins, adaptés aux spécificités de leur localisation.

Le distributeur britannique, qui va revenir en France après 10 ans d'absence, a dégagé sur l'ensemble de l'exercice 2010-2011, clos le 2 avril, un résultat avant impôts et éléments exceptionnels de 714,3 millions de livres (818,6 millions d'euros) contre 710 millions anticipés par les analystes, selon un consensus fait par le groupe lui-même.

Le groupe, fondé il y a 127 ans, a publié un chiffre d'affaires en hausse de 4,2% à 9,3 milliards de livres et un dividende en hausse de 13,3% à 17 pence par action.

Le groupe a également annoncé de nouveaux formats de magasins, dotés d'une meilleure présentation et sélectionnant les produits mis en vente selon cinq critères locaux: la fréquentation, la démographie, la concurrence, la spécificité régionale et l'ethnicité.

En accordant plus d'importance au marketing, le groupe espère contrer les critiques récurrentes de clients selon lesquelles ses magasins sont déroutants et en profitera pour se développer sur internet et à l'étranger.

L'expérimentation des nouveaux formats, qui commencera en octobre, fait partie d'une série d'initiatives destinées à amortir le choc d'un environnement peu porteur.

Le groupe a souligné qu'il avait bien entamé le nouvel exercice mais anticipait des conditions difficiles dans l'année à venir en raison à la fois de la pression croissante sur les revenus disponibles des consommateurs et des cours élevés des matières premières.

Vers 11h30 GMT, le titre cédait 2,95% à 385,4 pence, faisant moins bien que l'indice européen du secteur de la distribution en recul de 0,32%.

Depuis le début l'année, le titre a toutefois surperformé l'indice sectoriel de quelque 6%.

James Davey et Mark Potter, Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...