Bourse > Actualités > Points de marché > Marchés : Les devises ballottées par l'incertitude européenne

Marchés : Les devises ballottées par l'incertitude européenne

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le monnaie unique européenne a basculé dans le rouge contre ses concurrents, dont le dollar, alors que la réunion préparatoire à un sommet européen sur la Grèce très attendu est imminente. Son début a été décalé, suscitant un regain de nervosité. Vers 12 heures 50, l'euro cède 0,40% à 1,4166 dollar, suivant des tendances similaires contre le franc suisse (- 0,30% à 1,1628) et le yen nippon (- 0,41% à 111,61).

L'once d'or se montre attentiste. Elle a repris les 1.600 dollars ce matin à Londres, ainsi que les 1.130 euros.

Chez Pictet, on rappelle qu'“Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont un plan de bataille commun pour la Grèce, avec une réduction de la dette, des taux d'intérêt plus bas et une extension des échéances de la dette.”

“Cette journée s'annonce décisive pour la zone euro. Après avoir déprimé lundi, les investisseurs sont redevenus plus optimistes mardi et mercredi, anticipant un 'happy end'. Le risque sur les dettes américaine et européenne pourrait reculer sensiblement en cette fin de semaine”, renchérissent les analystes d'Aurel BGC.

Mais en tirer des conclusions est une autre paire de manches : “anticiper les annonces politiques à l'issu du sommet Européen est très difficile, et donc encore plus la réaction possible des marchés à ces annonces !”, ajoute Aurel.

Pictet renchérit : “selon les milieux bancaires, une taxe bancaire serait totalement injuste, surtout pour les nombreux établissements non impliqués dans la dette grecque... L'imposition de celle-ci entraînerait ipso facto des procédures judiciaires.” Malgré tout, le sentiment est positif : “les tensions sont extrêmes à court terme, même s'il est clair qu'une solution finale ne sera trouvée qu'à long terme et seul un retour à une croissance forte apportera de l'oxygène.”

De plus, 'la Commission européenne a mis en garde mercredi contre les conséquences d'un échec à résoudre la crise de la dette 'très grave' de la zone euro', rappelle-t-on chez Barclays Bourse. La séance a donc de bonnes de se caractériser par sa volatilité, avertit sans surprise un cambiste.

Sur l'agenda statistique européen, on a appris ce matin que l'activité dans le secteur privé de la zone euro a poursuivi son ralentissement en juillet pour atteindre son plus niveau en près de deux ans, selon l'enquête Markit réalisée auprès des directeurs d'achats. Markit indique jeudi que son indice PMI 'flash' composite d'activité globale s'est replié à 50,8 ce mois-ci, un niveau proche de la stagnation, contre 53,3 en juin.

Cet après-midi aux États-Unis, les opérateurs suivront de près les statistiques des inscriptions aux allocations chômage, de l'indicateur avancé du Conference Board et de l'indice de la Fed de Philadelphie.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...