Bourse > Actualités > Points de marché > Marchés : “la bce a écarté le risque systémique” selon pictet

Marchés : “la bce a écarté le risque systémique” selon pictet

tradingsat

(CercleFinance.com) - Christophe Donay, stratège de la banque privée helvétique Pictet & Cie présentait, ce matin à Paris sa vision du marché et sa stratégie d'investissement pour 2012. Selon lui, la nouvelle politique de Mario Draghi à tête de la BCE et ses refinancements bancaires massifs ont permis d'écarter le spectre d'un risque bancaire systémique en Europe. C'est ce qui explique la hausse des marchés d'actions européens de ce début d'année. Mais l'effacement de la décote est maintenant presque terminé. Pour que la hausse perdure, il faudra que la croissance soit an rendez-vous.

Pour la banque genevoise, dont l'encours sous gestion est de l'ordre de 300 milliards d'euros dont 4 milliards en France, 2012 s'annonce comme celle de 2011 comme “une année de grand écart”. D'un côté, les pays émergents toujours dynamiques devraient continuer à concentrer de 70 à 75% de la croissance mondiale. De l'autre, dans le monde développé, aucun “cycle de croissance vertueux ne se dessine” et la tendance devrait rester faible.

Ce “découplage” se dédouble cependant parmi les pays développés : aux Etats-Unis, les signaux se montrent résolument meilleurs ces derniers temps. Christophe Donay souligne notamment des signes jugés plus encourageants que d'autres : la demande intérieure US se porte mieux, notamment en raison du récent regain des revenus des ménages et du crédit à la consommation. La croissance devrait donc dépasser les 2% en 2012 sur la rive Ouest de l'Atlantique, quand en Europe elle s'annonce nulle.

Pour autant, Pictet & Cie ne croit pas à une désintégration de la zone euro cette année. En effet, l'opération de refinancement massive menée par la BCE fin décembre, dite LTRO, où 489,1 milliards d'euros ont été alloués pour trois ans au taux de 1% à plus de 500 banques commerciales, a “radicalement” changé la donne. Pour le stratège, cette opération pourvoyant massivement les banques en liquidités s'apparente à un assouplissement quantitatif à l'européenne.

Le marché a mis quelques semaines à la comprendre, et notamment à digérer l'une de ses vertus essentielles : “l'opération écarte, ou du moins réduit sérieusement le risque systémique planant au-dessus des banques européennes”, qui était d'une nature comparable à celui qui pesait fin 2008 sur les banques américaines.

Autre vertu de ce LTRO : il s'agit d'une opération de monétisation de la dette souveraine par personne interposée. Indirectement, les banques ont été incitées par la BCE à miser une partie de cette ressource sur les fonds d'Etat européens. “Même au plus fort de la crise bancaire aux Etats-Unis, l'Etat fédéral n'a eu aucun mal à se refinancer”, souligne le stratège. En dépit du manque de données chiffrées, Christophe Donay estime que le bon déroulement des dernières adjudications de souverains européens porte la trace d'un phénomène similaire, mené par l'entremise des banques commerciales.

La tendance devrait se poursuivre, puisqu'une autre opération de prêt chiffrée cette fois à 1.000 milliards d'euros est attendue fin février. Ces opérations sont d'autant plus cruciales qu'entre les emprunts d'Etat à renouveler et les nouveaux déficits à financer, les besoins de financement des Etats européens sont estimés à un total de 1.800 milliards d'euros cette année. Attention cependant : les LTRO, s'ils préviennent l'effondrement du système, “n'adressent pas le problème de fond”, avertit Christophe Donay.

Selon le banquier privé, les indices d'actions doivent beaucoup à cette nouvelle attitude de la BCE. Selon lui, le LTRO effectué et ceux à venir ont conduit à l'effacement de la prime de risque qui décotait les marchés boursiers européens. A ce jour cependant, l'essentiel de ce mouvement “d'effacement” est terminé. Pour que la hausse se poursuivre, il faudra maintenant que la croissance européenne soit au rendez-vous.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...