Bourse > Actualités > Points de marché > Marchés : L'euro toujours à la peine après la grèce

Marchés : L'euro toujours à la peine après la grèce

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'euro se remettait toujours ce matin des conséquences de l'abaissement de la note souveraine de la Grèce. Aux environs de 13 heures, la devise de la zone monétaire du Vieux continent cédait encore 0,14% à 1,4338 dollar, bien qu'elle se reprenne face au franc suisse.

Stabilisée autour des 1,43 dollar, la monnaie unique européenne n'en accuse pas moins un fort recul sur de près de 3,2% sur une semaine face au dollar US, face auquel son avance depuis le début de l'année n'est plus que de 7,2%, à comparer avec jusqu'à 11% la semaine passée.

Sur la même période, le recul de l'euro face au franc suisse atteint 1,3% à 1,2588 à cette heure. La parité est encore repassée sous les 1,25 euro le franc ce matin, mais elle rebondit ce midi de 0,51%, affichant sa la première hausse depuis mercredi dernier.

“Alors que la rumeur selon laquelle la Grèce pourrait décider d'abandonner l'euro enflait vendredi soir, divers officiels européens se sont employés lundi à démentir ces allégations et à rassurer le marché”, rapportaient ce matin les analystes Changes de Pictet & Cie. Mais le doute persiste. Pour ne rien arranger, l'agence de notation Standard & Poor's a abaissé la note souveraine de la Grèce de 'BB-' à 'B', et sa consoeur Moody's pourrait faire de même. Les cambistes de Pictet estiment que la pression sur l'euro devrait se maintenir et visent 1,4250 dollar l'euro à court terme.

Signe de l'inquiétude, l'once d'or est grimpée ce matin à plus de 1.056 euros les 31,10 grammes à Londres ce matin, soit son plus haut niveau depuis le 12 janvier dernier.

En toute logique, on a appris hier que l'indice témoignant du moral des investisseurs européens a baissé en mai à 10,9, contre 14,2 en avril et 17,1 en mars.

En attendant, cet après-midi, les marchés de devises prendront connaissance d'une série de chiffres américains qui pourraient dynamiser la tendance. On attend ainsi, pour avril, les prix à l'importation (prévision : +1,5% ; précédent : +2,7%), et à l'exportation (prévision : +1% ; précédent : +1,5%) ou encore les inventaires des grossistes pour mars (prévision : +1% ; précédent : +1%), ainsi enfin que les ventes de gros (prévision : +0,4% ; précédent : -0,8%).

Chez Bank of America-Merrill Lynch, on notait cependant ce matin que 'les chiffres de l'inflation américaine attendus plus tard dans la semaine devraient donner de meilleures indications quant au calendrier de la 'stratégie de sortie' [de la politique monétaire accommodante] aux Etats-Unis'. La fin du QE II mené par la Fed, prévue fin juin, inquiète effectivement nombre d'opérateurs.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...