Bourse > Actualités > Points de marché > Marchés : L'euro reprend ses esprits jeudi midi

Marchés : L'euro reprend ses esprits jeudi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Et maintenant ? C'est la question que semblent se poser les cambistes au lendemain d'une séance mouvementée. Modérément, la monnaie unique européenne continuait sa marche en avant face au billet vert ce midi. Vers 12 heures 20, l'euro gagnait ainsi 0,21% à 1,3469 dollar.

La devise européenne continuait également de se reprendre de 0,43% face au yen à 104,65 et de 0,11% à 0,8571. En revanche, elle baisse face au franc suisse (- 0,11%) à 1,2270.

Hier donc, les grandes banques centrales se sont accordées pour fournir au système bancaire dans son ensemble les liquidités nécessaires, notamment en billets verts. “Les déclarations se multiplient et l'intervention concertée des banques centrales sur les 'swaps' a provoqué une grosse panique sur le marché des changes”, commentent les cambistes de Pictet & Cie ce matin, qui n'hésitent pas à parler de “tsunami”.

Selon un cambiste nord-européen, ce geste coordonné 'prouve que les banques centrales se soucient des problèmes de liquidité sur le marché interbancaire et souhaitent porter assistance aux banques. En réalité, l'initiative signifie que les banques qui ne parvenaient pas à se refinancer en dollars peuvent maintenant en obtenir auprès des établissements émetteurs à un prix proche de celui du marché'.

Pour ce spécialiste, il s'agit d'un bon accord et d'une contribution importante à la stabilisation de la crise européenne. Mais cette action ne se suffit pas à elle-même et appelle des décisions fortes lors du conseil européen de la semaine prochaine, les 8 et 9 décembre.

'Le marché intègre actuellement des attentes très élevées vis-à-vis de ce sommet, et si l'Union européenne décevait, les marchés financiers réagiraient très négativement', avertit-il.

Le ton est assez similaire chez CM-CIC ce matin : “la question primordiale maintenant est celle du FESF. Est-ce que ce dernier sera suffisant pour tenir la zone ou une intervention de la BCE deviendra-t-elle indispensable ? C'est la question à laquelle Nicolas Sarkozy et Angela Merkel doivent apporter une réponse lors du sommet européen de la semaine prochaine”, indiquent les analystes.

Du côté statistique ce matin en zone euro, on a appris que l'indice PMI final de Markit s'est replié de 47,1 en octobre à 46,4 en novembre, un niveau attendu qui est aussi le plus bas depuis juillet 2009. 'Alors que le volume des ventes diminue et que les perspectives économiques s'assombrissent, les fabricants réduisent de nouveau leurs effectifs, tendance témoignant du manque de visibilité sur les marchés, lié, à n'en pas douter, à l'intensification de la crise de la dette de la zone euro', explique Chris Williamson, économiste en chef à Markit.

Cet après-midi aux Etats-Unis, on attend notamment les inscriptions hebdomadaires au chômage (prévision : 390.000 ; précédent : 393.000), et l'indice ISM manufacturier pour novembre, qui pourrait ressortir en légère hausse, à plus de 51 contre 50,8 en octobre.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...