Bourse > Actualités > Points de marché > Marchés de taux : Quantitative easing à gogo au Japon et USA

Marchés de taux : Quantitative easing à gogo au Japon et USA

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires européens ne sont pas rentrés de week-end en ce lundi 4 mars, ou alors beaucoup d'opérateurs sont partis en vacances vendredi soir pour cause de congés scolaires.

Le seul mouvement de cours à peu près significatif concerne le '10 ans' italien qui voit son rendement se retendre vers 4,87% (et le '10 ans' grec remonte de 10Pts de base à 11,13%).
Sinon, c'est le grand sommeil sur le 'Bund', les OAT, les 'bonos' espagnols, le '10 ans' helvétique et... les T-Bonds US qui restent quasi inchangés à 1,86%.

L'actualité du jour vient en fait de Chine avec un projet de taxation des plus values immobilières (50% des achats sont à caractère spéculatifs: les biens acquis par la 'classe aisée' ou des promoteurs ne sont souvent ni habités ni loués pendant des années).
Un tel projet risque cependant de freiner l'activité économique dont l'immobilier reste un des principaux moteurs (très créateur d'emploi, il consomme en revanche beaucoup de masse monétaire sous forme de crédit à la construction).

La bourse de Tokyo et le marché obligataire nippon ont été dopée ce matin par le discours de Haruhiko Kuroda devant la chambre basse de la Diète.

Le futur patron de la banque centrale japonaise -nommé par Shinzo Abe pour mener une politique monétaire expansionniste- n'a pas déçu son auditoire en affirmant 'qu'il ne posera aucune limite aux quantités de liquidités injectées par la BoJ dans le système financier car la politique monétaire actuelle ne s'est pas montrée suffisamment proactive pour atteindre l'objectif d'un taux d'inflation de 2%'.

Mr Kuroda a fixé comme cap un objectif de d'inflation de 2% d'ici 2 ans et préconise le rachat massif d'obligations souveraines de maturité plus longue': ces déclarations ont euphorisé le marché obligataire puisque le '10 ans' a vu son rendement retomber de 0,66% vers 0,62%, ce qui représente un écart important en terme de pourcentage.

Haruhiko Kuroda devrait entrer en fonctions à partir du 19 mars si sa candidature est validée par les 2 chambres du Parlement japonais: il devrait alors présider la première réunion régulière de politique monétaire de la nouvelle année fiscale de l'exercice 2013/2014 (elle se tiendra les 3 et 4 avril prochain).

Janet Yellen -la N°2 de la FED et successeur potentiel de Ben Bernanke- se tient sur la même ligne que Mr Kuroda et dissipe toute ambiguïté: non seulement le 'QE-3' doit être poursuivi mais il le sera de façon résolue ('à pleine vapeur') et dans son intégralité (85Mds$ par mois), et même bien après que la reprise économique se soit affirmée aux Etats Unis.

Pas 'd'exit stratégie' en vue et le débat au sein de la FED semble clos: un seul scénario... impression monétaire à gogo et maintient éternel du 'taux zéro'.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...