Bourse > Actualités > Points de marché > Marchés de taux : Émission T-Bonds US à haut risque ce soir

Marchés de taux : Émission T-Bonds US à haut risque ce soir

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les opérateurs anticipaient une embellie sur le marché obligataire américain: elle n'est pas vraiment au rendez-vous, la décue est simplement enrayée.

Les taux longs US se détendent un peu après avoir flirté avec les 2,20% mardi soir et même brièvement atteint les 2,23% en Asie ce matin.
Le rendement du T-Bond 2023 revient à 2,15% ce soir mais cela représente encore une chute de -10% de la valeur nominale de la dette US depuis vendredi.

Les obligations baissent, les stratèges avaient raison, la 'Grande Rotation' s'enclenche, la FED a peut être réussi son pari ? ou pas !

Pour illustrer la situation : imaginez vous dans la peau d'un gérant de fond de retraite qui pratique une stratégie équilibrée: 50% taux longs US, 50% d'actions cotées à Wall Street.
Il avait donc gagné 0,6% sur les actions hier soir et perdu 8,5% sur les T-Bonds.
Même constat depuis le début de l'année, il a gagné 18% sur le 'S&P', il perd 30% sur son portefeuille obligataire (on avait commencé l'année à 1,75% sur le 10 ans US).
Bien entendu, ce portefeuille à 50/50 n'existe pas mais les pertes sur les T-Bonds sont bien réelles et la tension des taux accroit fortement le coût des positions spéculatives à crédit.

Ce qui frappe les observateurs (sinon les victimes de cette correction dévastatrice), c'est que tout s'est déroulé à une vitesse sidérante: la flambée des taux US atteint +25Pts (2,2%, c'est le plus haut niveau observé depuis le 5 avril 2012) et +50Pts depuis le début du mois de mai (plus forte hausse depuis octobre 2011), même constat pour le 30 ans repassé de 2,8% à 3,33%.

Et il y a encore plus inquiétant: la dernière adjudication de bons a 2 ans (c'était mardi soir vers 20H) a été un fiasco !
La demande domestiques n'a couvert que 12,6% de l'émission contre 27,8% en moyenne, et 65% de l'émission a été achetée par les primary dealers qui bossent avec la FED (qui a du s'empresser de les leur racheter).

Le FED aura certinement à coeur de faire en sorte que l'émission de 35Mds$ de bons à 5 ans se passe mieux ce soir (tout sera fait pour éteindre l'incendie)... mais a-telle les moyens de soutenir durablement les cours ?

Le vent mauvais qui souffle sur les marchés obligataires nippons et américains n'épargne pas l'Europe, mais le coup de froid reste plus supportable.

Le rendement des Bund refranchit les 1,5% (à 1,5400%), les OAT flirtent avec les 2,03% (contre 1,98% vendredi et 1,72% début mai).
Les BTP italiens se dégradent également (4,14% contre 4,06%) et le '10 ans' espagnol se tend à 4,40% contre 4,29% hier.

C'est sans conteste le marché obligataire grec qui s'en sort le mieux avec 8,50% contre 8,65% la veille: l'appétit pour le risque, même complètement irrationnel, n'a pas encore complètement disparu.

Les 3 marchés obligataires majeurs (Japon, USA, Europe) ne sont pas les seuls à connaître des déboires: le Mexique fait également face à une très forte tension des taux (+43Pts de base à 3,20% et +60Pts de base en 1 mois, alors que la croissance est retombée en 12 mois de +3% à +1,1% en rythme annuel).
Un peu plus au Sud, le Brésil traverse également une période difficile avec un PIB à +0,6% au 1er trimestre et +1,9% annuel contre 2,3% anticipé: les taux longs viennent également de bondir de +80Pts en 1 mois à 3,47%... soit près de 2 fois le taux de croissance actuel (il était de +1,5% en 2012 et de +2,7% en 2011)


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...