Bourse > Actualités > Points de marché > Marchés de taux : Beaucoup de 'stats' décevantes en Europe/USA

Marchés de taux : Beaucoup de 'stats' décevantes en Europe/USA

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le dernier chiffre publié aux USA ce mercredi rassure un peu Wall Street: le baromètre de confiance NAHB (association US des constructeurs de maisons individuelles) progresse de 3Pts à 44 (comme prévu).

Mais cela ne suffira pas à faire oublier le recul de 0,5% de la production industrielle (les stocks n'ont pas été reconstitués aussi vite que prévu), de l'indice des prix à la production qui chute de -0,7% en avril.
Cela résulte d'un repli de -2,5% des coûts énergétiques... mais hors alimentation et pétrole/carburants, le 'PPI' progresse de +0,1%, soit de +1,7% en rythme annuel mais de seulement +0,6% hors énergie.

Déception encore avec la publication de l'indice 'Empire State manufacturing': le baromètre de la FED de New York affiche -1,4% en mai contre +3,1 en avril (le consensus tablait sur un score voisin de +3,5).

Après avoir fusé jusque vers 1,98% mardi soir, la rémunération des T-Bonds se contracte vers 1,930%. Plus globalement, le rendement du '2023' s'est retendu de +35Pts de base depuis début mai (au Japon, la hausse est de +0,25% à 0,87% mais c'est proportionnellement beaucoup plus spectaculaire et coûteux pour les détenteurs de dette longue, au 1er rang desquels on trouve... la BoJ !).

Mais les condition d'activité sont bien pire en Europe avec un nouveau recul de -0,2% du PIB français (l'investissement s'effondre littéralement) et une croissance quasi nulle en Allemagne (+0,1%) alors qu'une progression de +0,6 à +0,7% était attendue.
Le coupable de cette contreperformance serait... le froid !

L'hiver (trop long) aurait gelé le secteur de la construction et la consommation (étant entendu que ni la chute du Yen, ni le ralentissement en Chine, ni la récession chez les partenaires européens ne sauraient avoir d'impact négatif... non, le coupable, c'est bien le froid !).

Le rendement du Bund allemand se détend symboliquement à 1,3650% tandis que la dégradation se poursuit sur le '10 ans' espagnol (4,37%) puis le BTP italien dont le rendement se repositionne au dessus de la barre symbolique des 4,00%.
En France, l'OAT affiche 1,9250%, ce qui se situe nettement au-dessus de la moyenne du mois d'avril qui était de 1,800%.

Enfin, Fitch Ratings a annoncé mardi soir le relèvement de la notation de la dette souveraine grecque qui repasse de 'CCC' (défaut sélectif) à 'B-', assorti d'une perspective stable: Athènes espère revenir sur le marché dès 2014 et le '10 ans' grec se 'normalise' vers 8,5% (la barre psychologique des 7,5% se rapproche).


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...