Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : WStreet termine en territoire positif après la FED

Marché : WStreet termine en territoire positif après la FED

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street termine majoritairement en territoire positif mais déjoue les attentes d'une nouvelle pluie de record absolus qui semblaient promis après l'envolée d'Apple consécutive à ses trimestriels 'meilleurs que prévus' (le titre a pris +6,5% comme anticipé dès mardi soir).

Rebelote ce soir avec Facebook -et même hausse de +6,5%- après des résultats... meilleurs que prévus: bénéfice de 0,97$ par titre contre 0,82$ attendu (+20%, spectaculaire sous estimation pour un titre suivi par des centaines d'analystes) et chiffre d'affaire de 6,44Mds$ contre 6,02 attendu.

Le communiqué de la FED est tellement conforme aux attentes (reprise de 95% des termes et analyses des communiqués précédents + anticipation de futures hausse de taux si les conditions le permettent) que les indices boursiers n'ont même pas tressailli.

Wall Street se contente de prolonger sa stagnation au sein d'un étroit canal de 0,75% d'amplitude pour la 5ème séance consécutive, à l'image du Dow Jones (-0,01%), enfermé au sein du corridor 18.450/18.570 depuis mercredi dernier.
Le 'S&P' a fini en repli de -0,1% à 2.166: là également, le graphique trahit depuis une semaine la présence de la 'camisole algorithmique'.

Tout l'effort se concentre sur le Nasdaq (+0,6% à 5.139) qui sur-performe spectaculairement les autres indices depuis une semaine, de façon à revenir au contact des records absolus de fin mai 2015 (5.230Pts).

Comme les résultats sont le plus souvent supérieurs aux attentes (dans 70% des cas), cela permet d'occulter les chiffres économiques qui en revanche s'avèrent inférieurs au consensus: les commandes de biens durables US s'effondrent de -4% en juin (après -2,8% en mai dans le sillage des commandes aéronautiques qui plongent de -25%), ni avec la faible hausse (+0,2%) des promesses d'achat de logements (contre +1,4% anticipé).

la plus mauvaise nouvelle du jour provient d'un gonflement inattendu des stocks de pétrole (+1,7Mns barils de brut, +0,5Mn de barils d'essence) qui précipite le pétrole vers 41,85$ (-2,2%).

Les pétrolières ont accus le coup avec Marathon Oil -4,75%, Transocean -4,1%, Murphy et Devon -3,6%, Diamond et Newfield -3,1%, Kinder Morgan -2,3%.

Le 'S&P' a été soutenu par Zions Bancorp +5,2%, et le Nasdaq par les 'biotechs', Biomarin +6,6%, Regeneron +3,4%, Alexion et Incyte +2,5%, Celgene +1,8%.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...