Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Washington met en garde Pékin sur la dépréciation du yuan

Marché : Washington met en garde Pékin sur la dépréciation du yuan

Marché : Washington met en garde Pékin sur la dépréciation du yuanMarché : Washington met en garde Pékin sur la dépréciation du yuan

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont dit lundi à la Chine que la dépréciation du yuan observée ces derniers temps pouvait être source de "graves préoccupations" si cette tendance reflétait un relâchement dans le volonté de Pékin de faire de la monnaie une devise pleinement convertible d'ici 2015.

Cela fait des années que Washington incite les autorités chinoises à laisser s'apprécier le yuan. Tout affaiblissement de la monnaie favorise les exportateurs chinois au détriment des producteurs américains.

Le mois dernier, le secrétaire au Trésor Jack Lew a salué la décision prise par la Chine de permettre une plus grande fluctuation de sa devise par rapport au dollar dans des échanges au jour le jour.

Mais les propos tenus ce lundi par un haut responsable du Trésor semblent suggérer que les Etats-Unis ne sont pas encore totalement convaincus par l'intention affichée par la Chine de moins intervenir sur le marché des changes.

"Si le récent accès de faiblesse de la devise est le signe d'un relâchement de la Chine dans son volonté (...) à aller vers un taux de change déterminé par le marché, cela soulèverait de graves préoccupations", a dit ce responsable, sous couvert d'anonymat, à des journalistes.

Le 15 mars, la banque centrale chinoise avait annoncé un élargissement de la marge de fluctuation quotidienne du yuan, dans un contexte visant à permettre à la devise chinoise d'être plus réactive aux forces du marché.

Vendredi, le point médian de la bande de fluctuation autorisée du yuan correspondait à un creux de six mois face au dollar.

Sur les mois de février et de mars, le yuan s'est déprécié de 2,54%, soit sa plus forte baisse sur deux mois depuis que la Chine a mis en place un marché des changes en 1994.

Les courtiers sont cependant d'avis que la devise chinoise devrait repartir à la hausse au cours du deuxième trimestre, à la faveur notamment d'une reprise des exportations du pays.

(Jason Lange, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...