Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Wall Street a terminé au plus haut du jour

Marché : Wall Street a terminé au plus haut du jour

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a de plus en plus de mal à retrouver de la vélocité à l'approche des territoires record de l'automne ou de l'été 2007.

Alors que l'Euro-Stoxx50 a lâché -1,3%, les indices US n'ont cessé d'osciller étroitement entre -0,25% (ouverture et entame de l'après-midi) et l'équilibre (progression de +0,05% vers 19H puis en clôture).

Un 'coup de pouce' de dernière minute a permis à Wall Street de finir au plus haut du jour avec le Dow Jones qui grappille 0,05% (même score pour le 'S&P') et un Russel-2000 (+0,35%) qui établit un nouveau record absolu de clôture à 911,3Pts.
Pas question de laisser le doute s'installer et surtout de fournir aux vendeurs potentiels un prétexte technique pour jouer un retournement de tendance: le diagnostic chartiste doit rester 'bull'.

Petite consolidation en revanche pour le Nasdaq (-0,1%) et le 'Dow Transportation' (-0,2%)... mais les opérateurs ne s'en émeuvent guère et espèrent que Mario Draghi confortera les stratèges qui misent sur les actions demain en confirmant que la zone Euro va aller de mieux en mieux au cours des prochains mois.

Comment pourrait-il en être autrement avec un Yen qui vient de s'effondrer de -27% en 3 mois, une France qui replonge en récession et une Espagne de nouveau sous tension avec des régions exsangues et des banques ibériques -saturées de créances irrecouvrables- qui ne doivent leur survie qu'au soutien sans faille de la BCE.

C'est donc le secteur bancaire qui a soutenu les indices US ce mercredi soir avec +0,3% sur Citigroup, +0,4% sur Wells Fargo, +0,45% sur Bank of America et Goldman Sachs... et signe des temps, certains commentaires vu sur des sites financiers US sont particulièrement révélateurs de l'état d'esprit très particulier qui règne à Wall Street depuis quelques semaines: 'une vague de faillites personnelles et de banqueroutes -même si elle constitue un choc dur à encaisser pour les établissements de crédit US- pourrait marquer un renouveau bénéfique pour la société américaine et le secteur bancaire'.

Il ne manque plus qu'une dégradation de la note des Etats Unis et une remontée du chômage au-delà de 8,5% et le marché pourra laisser libre cours à son euphorie débridée.

Peu après la clôture, Akamai plongeait de -16% (après +1,4% en séance) et Green Moutain Coffée chutait de -9% en 'after hour'... mais ce n'est pas cela qui va dissiper le sentiment que 70% de trimestriels sont 'meilleurs que prévus'.
A noter tout de même les +6% de Ralf Lauren (résultats et ventes saluées)et le rebond de +5,6% de Moody's.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...