Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Volatilité vertigineuse après la BCE

Marché : Volatilité vertigineuse après la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Volatilité vertigineuse sur l'ensemble des classes d'actifs après que la BCE -soucieuse de ne pas décevoir des marchés qui espéraient beaucoup- ait dégainé l'arme nucléaire (et non pas le classique 'bazooka' monétaire de mars 2009).

La BCE explique que la baisse des taux a probablement atteint ses limites et qu'elle devrait se focaliser sur des 'mesures non conventionnelles'.

Des initiatives de 'stimulation de l'économie' expérimentales et pour lesquelles les banques centrales ne peuvent que formuler l'espoir que cela donne les résultats escomptés.

Concrètement, la BCE a 'donné tout ce qu'elle avait' et c'est peut être un sentiment de 'trop de tout' sans preuves d'efficacité de telles stratégies par le passé qui indispose les marchés obligataires.

Les Bunds par exemple ont vu leur rendement chuter jusque vers 0,16% (-8Pts de base) avant d'en reprendre +15 et finir à 0,31% (+7Pts).
Les OAT ne s'en sont pas mieux tirées avec encore plus de volatilité: -13Pts à 0,412% puis +23Pts (à 0,64%) puis 0,6% au final (+6Pts de base).

Seul le '10 ans' portugais ne bouge pas à 3,01%... mais après avoir affiché -33Pts à 2,67%: du coup, c'est la plus forte volatilité du jour observée sur des instruments libellés en Euros ce jeudi.
En N°2 on trouve les 'bonos' espagnols avec -20Pts à 1,38% suivi d'un rallye de +22% à 1,60%.

Que c'est-il passé pour justifier de tels écarts ?
Au départ, la BCE abaisse comme prévu le taux de prises en pension de -10Pts à -0,40% mais elle réduit le taux directeur de 0,05% à zéro (quelle efficacité économique ?).

Mario Draghi affirme que parvenus à 0,00%, les taux ne devraient plus baisser pour l'instant... mais ils vont rester très bas très longtemps (techniquement jusqu'en mars 2021).

La BCE procède également à l'accroissement du volume du 'QE' (de +33% pour un passage de 60 à 80MdsE/mois alors que le marché anticipait 70MdsE) et le risque d'assèchement du marché obligataire -c'est même une certitude puisque la baisse du taux directeur va rendre les rendements encore plus négatifs sur une large palette de dettes souveraines- sera contourné par le rachat de dettes d'entreprises très bien notées.

Mais les perspectives économiques évoquées par Mario Draghi ne sont pas souriantes.

La BCE abaisse les objectifs de croissance dans l'Eurozone en 2016 et surtout celle d'inflation de 1% à 0,1% en 2016, de 1,6% à 1,3% en 2017 et l'objectif ne dépasse pas 1,6% pour 2018.

Ni la baisse des taux, ni les 'QE' ne fonctionnent au Japon, mais le patron de la BCE prétend que sans 'QE', la déflation aurait été catastrophique en Europe.

Le marché a vraiment été surpris par l'annonce de la mise en oeuvre de 4 TLTRO au cours des 4 prochains trimestres -à des taux potentiellement équivalent au taux de prises en pension qui affichent -0,4%-, les banques vont pouvoir 'verrouiller' plusieurs centaines de milliards d'argent gratuit jusqu'en 2021 (le montant pourrait avoisiner les 1.250MdsE).

Les Bunds affichent une tension de 6,5Pts de base à 0,242%, les OAT reprennent 5Pts à 0,545%, le '10 ans' néerlandais +5,5 à 0,358%.
La palme de la plus forte dégradation revient aux Gilts britanniques qui repassent de 1,385 à 1,475%.

Cela va mieux pour les dettes périphériques avec une détente de -1 à -1,5Pts de base sur les 'bonos' espagnols à 1,57% et les BTP italiens à 1,412%... et un '10 ans' portugais inchangé à 2,995%.

Outre Atlantique, la baisse des taux et l'activisme de la BCE ne séduisent pas non plus puisque les T-Bonds se dégradent de +6,5Pts de base à 1,945%.

De fait, le 'spread' avec le Bund -malgré l'hyper volatilité observée en Europe- reste finalement stable à +164Pts de base !

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...