Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Volatilité quasi nulle sur les indices à Wall Street

Marché : Volatilité quasi nulle sur les indices à Wall Street

tradingsat

(CercleFinance.com) - La progression des actions fait véritablement de l'ombre aux placements obligataires depuis 48H et les records de Wall-Street coïncident avec un détournement des flux au détriment des marchés de taux.

Les T-Bonds accélèrent leur repli et leur rendement grimpe symétriquement de +5Pts de base à 2,62%.

Vingt points ! Oui tout s'est joué au sein d'un corridor de 20Pts sur le Dow Jones durant 6 heures et demi de cotations... soit moins de 1,5% de volatilité avec une clôture au sommet de la fourchette à 16.976Pts contre 16.956Pts vers 17H.

Au lendemain d'un record historique à 16.999Pts, c'est un autre record qui a été battu ce mercredi: la plus faible volatilité intraday de la décennie.

Jamais la camisole algorithmique ne s'est portée aussi serrée: même scénario sur le 'S&P' (+0,09%) enfermé entre 1.973 et 1.975,5 durant plus de 6H.

Quand au Nasdaq (-0,01% au final), il a connu une seconde partie de séance presque agitée avec une variation entre 4.466,5 et 4.456 (0,25%) avant de remonter à l'équilibre grâce à un sursaut de 5Pts au cours des 5 dernière minutes (que d'émotions !).

La plupart des gérants seraient ravis d'une répétition de ce scénario demain jeudi, la dernière séance de la semaine (congé du '4 juillet' oblige), et y compris si les chiffres de l'emploi diffèrent en bien ou en mal du consensus qui tourne autour de +220.000 nouveaux jobs non agricoles.

Le ton a été donné par l'agence ADP: les créations d'emplois dans le privé auraient bondi de +281.000 en juin, c'est 33% de plus que les 225.000 attendus par le consensus.

Janet Yellen ne semble pas anticiper de forte contraction du taux de chômage d'ici fin 2014: elle a déclaré aujourd'hui qu'aucun élément nouveau à ce jour (connait-elle déjà les chiffres de l'emploi ?) ne conduisait la FED à changer sa feuille de route: 'toute normalisation prématurée de la politique monétaire pourrait conduire à un accroissement de la volatilité'.

Elle concède cependant que des 'poches de survalorisation' apparaissent sur certains compartiments du marché d'actions.

Janet Yellen qui n'a jamais identifié une seule bulle boursière en 35 ans de carrière à la FED -et de son propre aveu n'avait rien vu d'alarmant en 2007- serait-elle en train de se 'border' au cas où les marchés se mettraient à corriger ?

Petit bémol à l'euphorie apparente des économistes, les commandes à l'industrie américaine ont régressé de 0,5% en mai, contre une progression de 0,7% en avril, a annoncé le Département du Commerce.

La volatilité étant quasi nulle, les valeurs américaines ont peu fluctué, sauf Go-Pro qui a chuté de -13,8%... après avoir explosé de +100% à la hausse en 4 séances.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...