Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Vivarte ne respecte pas certaines conditions de prêts

Marché : Vivarte ne respecte pas certaines conditions de prêts

tradingsat

LONDRES (Reuters) - Le français Vivarte, détenu par le groupe de capital-investissement Charterhouse, ne respecte pas certaines des conditions qui entourent 3,43 milliards d'euros de prêts, a-t-on appris mardi de sources bancaires.

Vivarte est la maison-mère d'un certain nombre de marques telles que Chevignon, Naf Naf ou encore Kookaï, mais également des chausseurs André, Minelli ou San-Marina.

La holding a été rachetée en 2007 par Charterhouse avec la garantie d'un emprunt de 3,43 milliards d'euros. Le groupe britannique a renégocié en mai 2012 les conditions de ce prêt, obtenant notamment un allongement de deux ans des maturités.

Le climat économique défavorable a toutefois plongé Vivarte dans des difficultés telles qu'il s'interroge sur ses capacités à honorer ses dettes, ont indiqué les sources bancaires.

Le groupe a averti ses créanciers qu'il ne respectait plus les ratios de leverage prévus et certaines clauses d'intérêt. Il précisera en temps voulu ce qu'il entend faire pour remédier à ces problèmes, ont dit les sources bancaires.

Chartehouse a refusé de commenter ces informations et Vivarte n'était pas disponible dans l'immédiat.

Selon les sources bancaires, Chartehouse n'a pas l'intention d'injecter les liquidités qui pourraient soutenir Vivarte et pourrait le laisser déposer le bilan.

Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...