Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Vite remis de sa déception après la BCE

Marché : Vite remis de sa déception après la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Temporairement déçues par l'absence de mesures concrètes de la BCE, les Bourses européennes se sont vite montrées rassurées par le ton toujours accommodant de Mario Draghi et par des inscriptions au chômage en recul aux Etats-Unis.

Paris et Lisbonne grimpent de 1,9%, devant Bruxelles (+1,7%), Milan, Madrid et Amsterdam (+1,5%), Londres et Francfort (+1,4%), et Zurich (+1,1%). Par comparaison, le Dow Jones prend 0,8% et le Nasdaq 0,9% à New York.

Si la Banque d'Angleterre et la BCE n'ont pas surpris en maintenant leurs taux directeurs respectifs inchangés, Mario Draghi a laissé certains opérateurs sur leur faim durant sa conférence, en se gardant d'annoncer d'autres mesures de soutien.

'Face à la volatilité récente du marché monétaire et à son impact potentiel sur notre position, nous étudions la situation avec attention et sommes prêts à considérer tous les instruments disponibles', a néanmoins déclaré le président de la BCE.

'Dans l'ensemble nous restons fermement déterminés à maintenir un degré élevé de politique monétaire accommodante et à prendre des actions supplémentaires décisives si besoin est', a-t-il poursuivi.

Les opérateurs ont aussi pris connaissance de données économiques américaines, parmi lesquelles une baisse des inscriptions aux allocations chômage de 20.000 à 331.000, chiffre de bon augure à la veille de la parution du rapport sur l'emploi en janvier.

Toujours aux Etats-Unis, le déficit commercial s'est creusé à 38,7 milliards de dollars en décembre, soit 471 milliards sur l'ensemble de 2013, mais les gains de productivité ont augmenté de 3,2% au quatrième trimestre, soit davantage que prévu.

Sur le plan des valeurs, Crédit Suisse reste à la traîne à Zurich, ne grappillant que 0,5% à 27,2 francs suisses, à la suite de résultats moins élevés que prévu sur le quatrième trimestre 2013 à cause de lourdes provisions.

Daimler figure dans le peloton de tête du DAX de Francfort et gagne 2,7% à 62,5 euros, le constructeur automobile ayant dégagé un résultat net annuel en hausse de 28% et confirmé ses objectifs à moyen terme.

De même, Akzo Nobel prend 6,8% à 56,5 euros à Amsterdam : le chimiste a presque doublé son résultat net part du groupe en 2013 et confirmé ses objectifs à horizon 2015 'malgré une conjoncture économique qui devrait rester fragile'.

A Londres, les investisseurs accueillent favorablement les résultats de Vodafone (+1,6% à 222 pence) et de Darty (+2,8% à 131 pence), mais sanctionnent ceux d'AstraZeneca (-1,8% à plus de 3800 pence).

Sur le CAC40 parisien, Alcatel-Lucent (+8,3% à 3,3 euros) tient le haut du pavé, devant Vinci (+6,1% à 50,9 euros), alors que Sanofi (-2,3% à 69,7 euros) fait à l'inverse figure de lanterne rouge, après la parution de leurs comptes respectifs.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...