Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Vent de panique sur des nouvelles de Grèce

Marché : Vent de panique sur des nouvelles de Grèce

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes plongent dans le sillage d'Athènes (-12,8%), après des nouvelles ravivant le spectre d'une crise politique en Grèce, et alors que la faiblesse du pétrole pèse sur des valeurs de ce secteur.

Madrid abandonne ainsi 2,8%, Lisbonne 2,6%, Milan 2,5%, Paris 2,3%, Francfort, Amsterdam et Bruxelles 2%, Londres 1,8% et Zurich 1,6%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq dévissent de 1%.

Le gouvernement grec a appelé à une élection anticipée du président le 17 décembre, élection qui se déroulera à la majorité qualifiée des deux tiers des membres du parlement, et dont l'échec pourrait conduire à une dissolution du parlement.

'Les dirigeants grecs jouent à un jeu dangereux', estime un économiste de Natixis, pour qui une dissolution est plus que certaine et qui s'interroge sur ce qui pourrait se passer après des élections générales.

'Nous pensons que la seule sortie possible à la crise politique à venir serait une coalition temporaire entre les partis pour gérer la sortie du programme d'assistance financière', poursuit l'économiste, qui juge toutefois cette perspective pour l'heure très lointaine.

'Certains suggèrent que l'on pourrait se retrouver avec un baril à 43 dollars au deuxième trimestre 2015. Aussi, il n'est pas surprenant que l'on retrouve les valeurs parapétrolières en bas de classement', note de son côté un analyste marché chez Trustnet Direct.

Sur le plan des valeurs, certaines pétrolières ou parapétrolières pâtissent donc de la faiblesse des cours du pétrole, à l'image de BP (-1,9% à 409 pence à Londres), Total (-1,9% à 43,5 euros à Paris) ou Vallourec (-5,2% à 23,5 euros).

A Madrid, l'action Repsol recule de 1,6% à 17,8 euros, alors que le groupe pétro-gazier indépendant canadien Talisman Energy a indiqué qu'il avait été approché par plusieurs acteurs, dont la compagnie espagnole, en vue d'un rachat.

Tesco plonge de 7,2% à 174 pence à Londres, lourdement sanctionné pour un avertissement sur résultats lancé par le géant britannique de la distribution, qui anticipe désormais que son profit d'activité ne dépassera pas 1,4 milliard de livres sur l'exercice en cours.

A Paris, Hermès bondit de 2,1% à 300 euros, profitant d'un relèvement de recommandation chez Oddo, passé de 'alléger' à 'achat', avec un objectif de cours grimpant de 256 à 330 euros sur le titre de la maison de luxe.

Au chapitre statistique, l'excédent commercial de l'Allemagne s'est accru à 20,6 milliards d'euros en octobre, tandis que le déficit commercial de la France s'est légèrement réduit à 4,6 milliards. De son côté, la production industrielle britannique s'est tassée de 0,1%.

De l'autre côté de l'Atlantique, les stocks des grossistes américains ont crû de 0,4% en octobre, après une progression à un rythme similaire le mois précédent, et alors que le consensus n'escomptait qu'une augmentation de l'ordre de 0,1%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...