Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Valse-hésitation

Marché : Valse-hésitation

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs hésitent à prendre une direction claire, en l'absence de catalyseurs. L'après-midi s'annonce très calme.

Milan, Madrid et Zurich gravitent à l'équilibre, Amsterdam se replie de 0,1%, Paris et Londres de 0,3%, tandis que Bruxelles grappille 0,1% et Francfort 0,2%. Lisbonne gagne 0,9%.

'Bien que les organismes internationaux se montrent progressivement plus confiants sur les perspectives de l'économie mondiale, des questions restent posées et des risques perdurent', souligne Aurel BGC. Ainsi, les investisseurs s'inquiètent des décisions futures de la Fed.

Cet après-midi, ils prendront connaissance à 15h00 aux Etats-Unis des stocks des grossistes pour janvier, attendus en hausse de 0,5%.

Ils ont appris ce matin que la production industrielle a augmenté de 0,1% au Royaume Uni en janvier par rapport à décembre 2013, selon les données ajustées de variations saisonnières de l'office national de statistiques.

L'Allemagne a pour sa part enregistré un excédent commercial de 17,2 milliards d'euros en janvier, selon les données corrigées de variations saisonnières et calendaires de l'office fédéral de statistiques.

Sur le front des valeurs, BMW Group avance de 0,4%, suite à l'annonce de la vente de 141.093 véhicules en février, soit une augmentation de 5,6% par rapport au même mois de 2013.

AkzoNobel perd 0,4%, alors que le groupe organise ce mardi une journée investisseurs à Londres.

ThyssenKrupp recule de 0,7%, suite à la décision de fermer son activité d'équipements ferroviaires, mise en vente en mai dernier, mais pour laquelle le conglomérat allemand n'a pas reçu d'offre jugée convaincante financièrement.

Ahold se replie de 0,2%, après avoir annoncé un accord en vue de faire l'acquisition de l'enseigne Spar en République tchèque pour une valeur d'entreprise de l'ordre de 5,2 milliards de couronnes tchèques (environ 200 millions d'euros).

ING Group (+1,3%) a déposé lundi soir devant les autorités boursières américaines un document réglementaire annonçant son intention de réduire sa participation de 57% au capital d'ING U.S., sa filiale américaine.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...