Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : USA et Japon mènent la reprise économique, selon l'OCDE

Marché : USA et Japon mènent la reprise économique, selon l'OCDE

Marché : USA et Japon mènent la reprise économique, selon l'OCDEMarché : USA et Japon mènent la reprise économique, selon l'OCDE

par Leigh Thomas

PARIS (Reuters) - Les Etats-Unis et le Japon mènent le mouvement de reprise dans les économies avancées, tandis qu'une zone euro fragile a besoin d'une baisse des taux d'intérêt pour conforter son redressement, a estimé jeudi l'OCDE.

Les perspectives pour les économies du G7 se sont finalement améliorées, ajoute l'Organisation de coopération et de développement économiques, bien qu'il soit trop tôt pour que les Etats et les banques centrales cessent leurs mesures exceptionnelles en faveur de la croissance économique.

L'OCDE prévoit que les économies du G7 connaîtront en moyenne une croissance de 2,4% au premier trimestre en taux annualisé, après une contraction de 0,5 % au trimestre précédent. L'activité ralentirait au deuxième trimestre, avec une croissance de 1,8% en moyenne.

"Nous sommes, avec mesure, plus optimistes", a déclaré à Reuters le chef économiste de l'OCDE Pier Carlo Padoan. "Nous voyons la croissance s'affermir aux Etats-Unis, nous voyons de la croissance au Japon grâce aux nouvelles mesures et nous voyons plus de croissance en Allemagne."

Les Etats-Unis devraient connaître une croissance de 3,5% au premier trimestre et de 2,0% au deuxième. Au Japon, les mesures prises pour favoriser l'économie aideront le pays à atteindre une croissance de 3,2% au premier trimestre et de 2,2% au deuxième.

Les taux de croissance seraient très différenciés entre les plus grandes économies de la zone euro, l'Allemagne rebondissant à +2,3% au premier trimestre et accélérant à +2,6% au deuxième.

La France ne sortirait de la contraction qu'au deuxième trimestre avec une croissance de 0,5%, tandis que l'Italie resterait bloquée dans une tendance négative.

Selon Pier Carlo Padoan, une baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) serait justifiée, au vu d'une inflation faible, et peut-être même une indication explicite sur l'évolution qu'elle souhaiterait imprimer aux taux à l'avenir.

Aux Etats-Unis, les bénéfices d'un nouvel assouplissement quantitatif au contraire se réduiraient, tandis qu'au Japon, une politique monétaire plus accommodante serait bien vue de l'OCDE.

L'OCDE souligne enfin que les liquidités abondantes fournies par les banques centrales peuvent encourager des investisseurs à prendre trop de risques - en particulier sur le marché obligataire corporate - alors que la reprise de la croissance dans la plupart des économies reste fragile.

Jean-Baptiste Vey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...