Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : UniCredit a dépassé les attentes au deuxième trimestre

Marché : UniCredit a dépassé les attentes au deuxième trimestre

Marché : UniCredit a dépassé les attentes au deuxième trimestreMarché : UniCredit a dépassé les attentes au deuxième trimestre

MILAN (Reuters) - UniCredit a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, son bénéfice net ayant atteint 403 millions d'euros grâce à la contribution de ses activités en Europe centrale et orientale.

La première banque italienne par les actifs avait réalisé au deuxième trimestre 2013 un bénéfice net de 361 millions d'euros et les analystes financiers prévoyaient en moyenne un résultat de 332 millions selon un consensus établi par UniCredit.

Sur l'ensemble du premier semestre, le bénéfice net du groupe a atteint 1,1 milliard d'euros, ce qui le place en bonne voie pour atteindre l'objectif de deux milliards de profits annuels que s'est fixé la direction.

UniCredit précise que ses filiales en Pologne et dans le reste de l'Europe centrale et orientale ont contribué à ce résultat à hauteur de 40%.

Le groupe a jusqu'à présent minimisé les craintes de voir les sanctions contre la Russie peser sur ses résultats et mardi, il a assuré que ses activités russes -qui représentent environ 6% de ses revenus- avaient réalisé de "solides performances" au deuxième trimestre

Les résultats intègrent par ailleurs des charges exceptionnelles, parmi lesquelles 200 millions d'euros versés au fisc au titre de la réévaluation de la participation du groupe dans la Banque d'Italie.

Comme bon nombre d'autres banques européennes, UniCredit a réduit ses effectifs et cédé des actifs ces dernières années pour alléger sa structure de coûts et renforcer son bilan.

Au cours des deux mois écoulés, elle a ainsi introduit en Bourse 34,5% du capital de sa filiale de banque en ligne Fineco et vendu 81% du courtier en ligne DAB. Elle est encore en discussion pour vendre sa filiale de gestion de créances douteuses UCCMB et elle pourrait vendre jusqu'à 50% du gestionnaire d'actifs Pioneer.

Le ratio de solvabilité "Common Equity Tier 1" du groupe atteignait 10,4% fin juin en incluant les cessions de Fineco et DAB, contre 9,5% fin mars.

Il est supérieur au seuil de 8% fixé par la Banque centrale européenne (BCE) mais n'atteint pas le chiffre de 12,9% affiché par Intesa Sanpaolo.

(Silvia Aloisi et Gianluca Semeraro; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...