Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Une nouvelle offre de Pfizer sur AstraZeneca attendue

Marché : Une nouvelle offre de Pfizer sur AstraZeneca attendue

Marché : Une nouvelle offre de Pfizer sur AstraZeneca attendueMarché : Une nouvelle offre de Pfizer sur AstraZeneca attendue

NEW YORK (Reuters) - Pfizer était engagé dimanche dans une course contre la montre afin de présenter une nouvelle proposition d'OPA améliorée sur AstraZeneca, rapporte le Wall Street Journal citant une source informée sur le sujet.

AstraZeneca, le deuxième laboratoire pharmaceutique britannique, a déjà rejeté le 2 mai une offre de 106 milliards de dollars (plus de 77 milliards d'euros) de Pfizer.

De source informée, on précise que le géant américain envisage de faire une offre supérieure et que celle-ci pourrait intervenir lundi matin.

Le WSJ avançait pour sa part l'hypothèse d'une présentation de cette nouvelle offre, dimanche.

Pfizer espère entamer des négociations avec AstraZeneca avant le 26 mai, date butoir pour la présentation d'une offre de reprise suivant la législation britannique.

Pour l'instant, Pfizer et AstraZeneca n'ont pas trouvé de terrain d'entente sur le montant de l'OPA par laquelle l'Américain veut créer le premier groupe pharmaceutique mondial.

AstraZeneca craint que le laboratoire américain ne sacrifie la recherche pour réaliser des économies mais a précisé qu'il serait dans l'obligation d'étudier une offre à bon prix.

Selon les sources citées par le WSJ, le géant américain pourrait abandonner son projet si un nouveau refus était opposé à cette nouvelle offre.

Il n'a pas été précisé où aurait lieu la présentation de la nouvelle offre mais le fossé entre les positions de l'Américain et du Britannique sur le montant de l'achat demeure "significatif" et "important", selon des sources.

Dans sa précédente offre, Pfizer proposait un rachat à 50 livres sterling par action. Les mêmes sources précisent qu'il faudrait que l'Américain fasse un geste significatif avec une proposition comprise entre 53 et 55 livres sterling.

Deux sources bancaires ont précisé que 55 livres serait le "nombre magique" pour espérer conclure un accord.

(Ashley Lau; Pierre Sérisier pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...