Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Une Fed sans surprise

Marché : Une Fed sans surprise

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir sur une note négative jeudi matin après son petit redressement de la veille, suite à l'attitude sans surprise adoptée hier par la Réserve fédérale.

Vers 8h15, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 - livraison mai - rétrocède 29,5 points à 4473,5 points, prémisse d'une ouverture dans le rouge.

Les marchés d'actions américains ont terminé en ordre dispersé hier, avec des gains de 0,3% pour le Dow Jones mais également un repli de 0,5% pour le Nasdaq très affecté par les résultats décevants d'Apple.

'Les responsables de la Fed ont rassuré les investisseurs en laissant comprendre que les taux d'intérêt seraient relevés de manière progressive', commentent les équipes de Wells Fargo.

'L'autorité centrale a maintenu ses taux directeurs inchangés, mais indiqué qu'elle restait ouverte à un relèvement des taux en juin si l'économie s'améliorait modérément', ajoute le gestionnaire américain.

'En d'autres termes, la politique monétaire américaine est en mode pause', résume Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

'Au regard du ralentissement économique outre-Atlantique, qui devrait être confirmé par la première estimation du PIB de premier trimestre aujourd'hui, nous ne sommes pas convaincus qu'une hausse des taux soit le scénario le plus probable en juin prochain', estime le stratège.

'Plus globalement, notre conviction est que l'économie américaine est arrivée à la fin d'un cycle. Comme la Fed n'a pas fait le choix de remonter ses taux dès mi-2015, lorsque les conditions étaient plus propices, sa politique monétaire est désormais paralysée', explique l'économiste.

Outre l'estimation avancée du PIB américain de premier trimestre qui paraîtra en début d'après-midi, les investisseurs prendront connaissance aujourd'hui des traditionnels chiffres des inscriptions aux allocations chômage aux Etats-Unis.

Ce début de journée a en outre été marqué par une nouvelle vague de résultats trimestriels, comme ceux d'Altran, Ipsen, Suez ou Technip.

Airbus Group a ainsi fait état d'un bénéfice net en baisse de 50% à 399 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, s'attendant à un cru 2016 essentiellement chargé sur la fin de l'exercice.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...